Imprimer cette page
08
novembre

L’ingénierie numérique au menu des 3e Rencontres Business & Industrie

Écrit par 
Publié dans Industrie

Les poids lourds de l’industrie avaient donné rendez-vous à une quarantaine de pmi des Bouches-du-Rhône le 7 novembre à la CCI Marseille-Provence pour les Rencontres Business & Industrie. Une troisième édition sous le signe de l’innovation dans le numérique au service de la performance industrielle.

Pour affronter la concurrence acerbe, les grands donneurs d’ordres, partenaires de rang 1, s’appuient sur la capacité d’innovation et la réactivité des petites entreprises. Qu’il s’agisse d’Airbus Helicopters, du CEA, de Naval Group de Safran, ces grands groupes recherchent la brique technologique qui fera toute la différence sur les marchés.

Ainsi, le spécialiste de la lutte anti sous-marine Thales Underwater Systems réalise 40% de son chiffre d’affaires en achetant des biens auprès des Pme de la région PACA. « Les Pme sont plus flexibles que nous. Nous recherchons des briques d’innovation de manière à les intégrer dans nos produits. Le challenge consiste à être innovant tout en étant de moins en moins cher », explique Cyril Georges de Thales Underwater Systems qui participait pour la première fois aux Rencontres Business & Industrie.    

Une quarantaine de Pmi, de fournisseurs, capables d’apporter des solutions à l’industrie ont été invitées à pitcher devant les grands groupes le 7 novembre à la Chambre de commerce à l’invitation de Team-Henri Fabre. Cette année, la thématique de l’industrie du futur reposait sur cinq thématiques : les matériaux et procédés avancés; la robotique et machine intelligente; l’ingénierie numérique (réalité virtuelle / réalité augmentée / simulation) ; l’IOT / intelligence artificielle / Big Data et l’ingénierie technique.

« Les donneurs d’ordres ont moins de moyens et se recentrent sur leur cœur de métier », explique Philippe Trouillet, directeur opérationnel de Team Henri-Fabre. Engagé dans une compétence effrénée face aux start-up américaines, Thales a lancé un projet de transformation numérique. « Cette révolution va toucher tous les process. Or pour engager des investissements lourds, il faut une rentabilité. Dans le cas du numérique, nous n’arrivons pas à quantifier le retour sur investissement. Nous devons donc prendre des risques et nous lancer dans cette transformation au plus haut niveau. L’innovation résulte également de l’écosystème », explique Michel Castellanet, responsable de la transformation numérique et Big Data au sein de Thales Alenia Space s’adressant aux Pmi locales.

« Les grands donneurs d’ordre ne connaissent pas tout le potentiel du numérique. Il faut rapprocher cette filière avec l’industrie traditionnelle. Avec le pôle SCS et la plate-forme Connectwave, nous travaillons sur les objets connectés et le Big Data », a précisé Stéphane Magana, directeur général de Team Henri-Fabre qui annonce la création d’une plate-forme de services avancés à l’industrie.

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Photo: Une quarantaine de Pmi et sept grands donneurs d’ordres —Airbus Helicopters, CEA, EDF, Naval Group, Safran, Thales Alenia Space et Thales Underwater Systems— s’étaient donnés rendez-vous le 7 novembre à Marseille. ©N.B.C

 

Lu 605 fois

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Dernier de Nathalie BUREAU DU COLOMBIER