Imprimer cette page
29
juin

Provence rosé connection à New York

Écrit par 
Publié dans Services

L’appétence du marché américain pour le vin rosé de Provence n’est pas le fruit du hasard. La tendance croissante des consommateurs et des professionnels est accompagnée par le CIVP (Conseil interprofessionnel des vins de Provence), notamment via des missions événementielles, comme dernièrement à New York. Retour sur une masterclass in situ.

Dès les premiers pas sur les avenues les panneaux interpellent, le rosé s’affiche devant des caves proposant 10, 20 références et plus encore, dont une large part provençale. Le résultat de 10 ans de croissance et d’une accélération exponentielle ces 3/4 dernières années, au cours desquelles les exportations du vin de Provence ont plus que doublé dans le monde, dépassant les 30%, dont 43% pour le marché américain qui progresse à deux chiffres. Si l’on considère la production 2017 comptabilisée par le CIVP, Conseil interprofessionnel des vins de Provence, comprenant Coteaux Varois en Provence, Coteaux d’Aix, Côtes de Provence, soit 139 millions de bouteilles de rosé (155 millions au global dans les 3 couleurs), ce sont 53 millions de cols qui s’envolent à l’export, dont 23 millions vers les Etats-Unis !

Masterclass supérieure

Les cavistes et distributeurs réunis à New York par le CIVP et son agence de marketing et communication Outre-Atlantique, Sopexa, ont témoigné récemment de cet intérêt et de leur envie de donner plus que jamais sa chance à un produit vendu souvent au-delà des 30 dollars pièce… Au cœur de Greenwich Village, les premiers ont religieusement écouté les présentations et explications en séminaire du sommelier Arthur Hon, de la responsable export du CIVP Valérie Lelong et du président du Conseil Alain Baccino, vigneron varois. L’histoire du vin de Provence, sa typicité influencée par sa climatologie, ses terroirs, son savoir-faire, ont passionné, dégustation qualitative à l’appui. Les distributeurs ont pu ensuite faire leur démonstration de force commerciale et de finesse gustative avec leurs meilleures bouteilles. La « rosé connection » fonctionne d’autant mieux que l’export vers les Etats-Unis n’est pas pris à la légère.

Le leadership mondial en Appellation d’Origine Protégée (5/6% du marché) se conforte pour la Provence malgré la concurrence exacerbée. Alors qu’il y a beaucoup de (nouveau) monde en quête d’une part de gâteau, le président Baccino le martèle, « être premier est une position, pas une stratégie ». Laquelle passe par une visibilité des vignerons boostée à la faveur d’opérations de ce type, agrémentées de rencontres presse, autre volet de cette masterclass, sur le toit d’un rooftop puis à l’intérieur d’un loft redécoré aux couleurs de la Provence. Les accords mets/vins augmentés d’une initiation aux senteurs, parfaitement coordonnés entre le sommelier et une cheffe new yorkaise en vogue, ont fait merveille.

Le vin était à l’honneur, avec un fil rosé érigé en atout master. Histoire de continuer à monter en classe supérieure…

Olivier Réal

Photo ©OR : « Alain Baccino, président du CIVP et vigneron varois, Arthur Hon, sommelier Américain, Valérie Lelong, responsable marketing et communication export au CIVP, en séminaire de présentation du rosé de Provence aux cavistes de New York »

Lu 699 fois

Évaluer cet élément
(0 Votes)
REAL Olivier

Dernier de REAL Olivier