Imprimer cette page
01
février

L’Adie organise la première semaine de l’entrepreneuriat pour tous

Écrit par 
Publié dans Services

Le soutien à la création d’entreprise et à l’émergence de projets, un credo pour l’Adie qui se mobilise pour accompagner tous les publics.

Pour favoriser l’initiative entrepreneuriale à destination de tous les publics, l’Adie lance la première semaine de l’entrepreneuriat pour tous. Depuis 30 ans, cette structure accompagne et finance les jeunes entreprises en misant sur le micro crédit. 16 000 entrepreneurs sont ainsi soutenus au plan national. Ils sont près de 800 en région Sud et 230 à Marseille accueillis dans 7 antennes départementales qui réunissent 25 salariés et 70 bénévoles. En moyenne le soutien par projets s’élève à 4 000 euros pour un montant maximum de 10 000 euros qui peut se conjuguer avec un prêt d’honneur. Des résultats probants pour Sébastien Chaze, directeur de l’Adie Paca. « Chacun, même sans capital (42% sont allocataires d’un minimum social), sans diplôme (1 entrepreneur sur 4 n’en possède pas), peut devenir entrepreneur s’il a accès au crédit, à un accompagnement professionnel, personnalisé, fondé sur la confiance, la solidarité et la responsabilité ». En 2018 pour la deuxieme année consécutive, le cap des 1000 personnes financées par le micro credit a été atteint. Dans l’optique de toucher un large public, cette première semaine de l’entrepreneuriat pour tous entend être un manifeste de déclaration du droit à l’initiative économique. Les équipes de l’Adie avec leurs partenaires organisent ainsi de 200 événements en France et en ligne pour rendre l’information accessible au cours d’ateliers et de rencontres diverses. « L’objectif de cette manifestation est ainsi de faire évoluer les représentations de la société sur l’entrepreneuriat et le crédit » reprend Sébastien Chaze. Autre temps, le concours « Creadie », organisé avec la Banque Populaire Méditerranée qui prime les projets de jeunes entrepreneurs.  Pour 2019, l’Adie espère un développement exponentiel de l’activité en raison de la suppression de la limite d’âge des entreprises qui - jusqu’alors basée à 5 ans - éligibles au microcrédit. « Une vraie avancée pour faire émerger des projets d’avenir ».

FB

Photo Sébastien Chaze présente les résultats de l’Adie et la première semaine de l’entreprenariat pour tous.

Lu 328 fois

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Fabienne BERTHET

Dernier de Fabienne BERTHET