Imprimer cette page
10
mai

La Cepac vise la performance durable

Écrit par 
Publié dans Finance

Dans un environnement peu propice, la Cepac enregistre des résultats satisfaisants en 2018 et poursuit son engagement dans le développement économique des territoires.

Bons résultats 2018 pour la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse. Avec 1,6 million de clients répartis entre ses territoires métropolitains et ultra-marins, la banque coopérative régionale enregistre un Produit Net Bancaire de 777 millions d’euros la situant à la 2ème place des Caisses d’Epargne. Avec un résultat net de 154 millions d’euros (en baisse de 6,8 %), elle contribue à hauteur de 11% au résultat net du réseau des Caisses d’Epargne et se positionne comme la première banque de ses territoires. Le volume de crédits affiche des encours à 24,5 milliards d’euros en progression de 2,5% par rapport à l’an dernier. Le coût du risque a, en revanche, grimpé, notamment en raison des créances du groupe Bourbon. « Nous sommes dans notre rôle de contribution au développement du territoire. Dans cette caisse qui compte 4 départements et où l’outre-mer représente 30% de nos activités, le système de gouvernance est équilibré avec des perspectives de rendement élevé », note Joël Chassard, président du directoire. Fort de ses 5 milliards d’euros de crédits engagés au profit de tous ses clients, la Cepac compte poursuivre sa politique de développement qui se traduit par 33 millions d’investissements en 2018, soit 10 millions d’euros de plus que l’année précédente. La caisse régionale entend rester dans cette dynamique vertueuse et accélère sa démarche de transformation digitale. En 2018, 38 agences collaboratives ont été déployées permettant des virements express, un pilotage de la carte bancaire, des retraits SMS, soit le « selfcare » au service de la satisfaction client. Impliquée dans les grands projets économiques, notamment dans le secteur des énergies renouvelables, la Cepac compte également un portefeuille de 200 participations et une présence dans 50 fonds d’investissements. A titre d’exemple, elle est partenaire et investisseur historique auprès de Tertium Management et participe à hauteur de 15 millions d’euros dans le nouveau fonds Tertium Croissance. « Le deuxième closing en avril 2019, a permis d’atteindre 50 millons d’euros et marque l’entrée de BPI au tour de table. L’objectif est de construire un portefeuille d’une quinzaine de participations régionales dans le grand sud-est) dans des secteurs d’activité diversifiés » conclut Joël Chassard.

FB

Photo, les membres du directoire de la Cepac

Lu 430 fois

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Fabienne BERTHET

Dernier de Fabienne BERTHET