Imprimer cette page
20
mai

La Région Sud à toute vapeur pour structurer la filière hydrogène

Écrit par 
Publié dans Territoire

Une centaine d’acteurs de l’hydrogène en France et en Provence-Alpes Côté d’Azur, experts et porteurs de projets se sont réunis, le 10 mai dernier à l’Hôtel de Région à Marseille afin de parvenir à structurer cette filière. Pour impulser le passage de l’expérimentation à l’échelle, soutenir de nouveaux usages en particulier dans le domaine de la mobilité, la Région débloque une enveloppe de 5 M€.

Quelques semaines après la tenue d’un séminaire à Montpellier sur le développement de l’éolien offshore (FOWT), la Région sud a tenu, le 10 mai dernier, une session de travail autour de la filière hydrogène. « A ce jour, il n’existe pas de cadre règlementaire comme il en existe dans l’éolien à travers des appels d’offre ou dans le photovoltaïque à travers les tarifs de rachat. Nous devons construire ensemble une stratégie régionale qui permettra de justifier la maturité technologique tout en permettant d’apporter des garanties financières suffisantes à de potentiels investisseurs. En 2019, suite à cette stratégie que nous aurons construite ensemble, j’ai décidé de débloquer une enveloppe de 5 millions d’euros qui permettra d’accélérer les projets à la hauteur de l’enjeu représenté́ par la filière hydrogène en région Sud », a déclaré le président de Région Renaud Muselier devant près d’une centaine d’experts du secteur. Une somme destinée à accompagner les projets déjà en cours et à accentuer la synergie entre les différents acteurs de l’hydrogène. Autorité organisatrice des transports, la Région souhaite expérimenter le premier train à hydrogène en France. En Allemagne, deux trains à hydrogène sont entrés en service commercial en septembre 2018 en Basse-Saxe.  Construit par Alstom à Salzgitter, en Allemagne, le train Coradia iLint est équipé de piles à combustible qui transforment l'hydrogène et l'oxygène en électricité, éliminant ainsi les émissions polluantes associées à la propulsion. « Aujourd’hui, en France, se pose la question du renouvellement du parc composé de 1200 locomotives diesel. Nous travaillons avec la Région Sud sur des simulations de circulation entre Aix et Marseille afin de parvenir à mettre au point un train français bimode (électricité / hydrogène) », a expliqué Yannick Legay, directeur technico-commercial d’Alstom. Dans le transport maritime, le Var est aux avant-postes avec le programme Hynovar de déploiement d’une navette maritime à passagers, d’une flotte de camionnettes et des bus de Toulon Provence Métropole. Cependant, lors de cette rencontre riche d’échanges, les problématiques du rendement de l’électrolyse, du stockage de l’hydrogène et sa dangerosité n’ont pas été évoquées. Cette réunion ne restera pas un coup d’épée dans l’eau, un comité de pilotage ayant été constitué sous l’égide de la Région. Par ailleurs, Marseille accueillera au Palais du Pharo les 10 et 11 juillet prochains, la 7e édition des « Journées Hydrogène dans les Territoires » organisées par l’association française de l’hydrogène (AFHYPAC).

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Photo : Renaud Muselier, Maud Fontenoy et Philippe Tabarot, respectivement président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, vice-présidente en charge du développement durable, de l'énergie et de la mer et vice-président en charge des transports, ont reçu le 10 mai dernier une centaine d’acteurs de la filière de l’hydrogène.

Lu 229 fois

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Dernier de Nathalie BUREAU DU COLOMBIER