Menu

​« Aix-Marseille Provence Mobilités », un GIP pour éviter les sorties de route


           

Aussitôt créé, aussitôt installé… Le groupement d’intérêt public (GIP) « Aix-Marseille Provence Mobilités » s’est réuni pour la première fois, le 10 février 2022, en préfecture de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. À la manœuvre, l’État, financeur du plan mobilité de la métropole à hauteur d’un milliard d’euros sur les 7 mds d’investissements prévus dans l’amélioration du réseau de transports publics jusqu’en 2023…


La prochaine réunion du GIP Aix-Marseille Provence Mobilités se tiendra début mars . ©NBC
La prochaine réunion du GIP Aix-Marseille Provence Mobilités se tiendra début mars . ©NBC
Déclinaison du plan Marseille en Grand, présenté en septembre dernier par le président Macron, le volet mobilité est entré le 10 février dernier dans une phase opérationnelle avec l’installation du groupement d’intérêt public (GIP) « Aix-Marseille Provence Mobilités ». 
Autour de la table en préfecture, toutes les parties prenantes : État, métropole, Conseil régional et départemental, les communes de Marseille, Aix, Istres, Aubagne, Martigues, Salon et les représentants du monde économique (CCIAMP et l’UPE13) et les usagers du transport public par le biais de la fédération nationale (FNAUT).
L’État, qui alloue à la mobilité du territoire 256 M€ de subventions et 744 M€ d’avances remboursables, concentre 55% des voix du GIP et la métropole 45%. Cette instance présidée par Martine Vassal, présidente de la métropole et du département des Bouches-du-Rhône, vise à garantir « l’affectation efficiente des financements de l’État », précisent la préfecture et la métropole dans un communiqué conjoint. Le GIP se veut être également un lieu d’échange, de concertation avec les acteurs de la mobilité métropolitaine, le cadre de versement de l’argent de l’État et la programmation des projets prioritaires.    
Une deuxième réunion du GIP doit intervenir début mars pour examiner la programmation des travaux en matière de mobilité. Le nouveau Plan de Mobilité, prévoit le lancement des premières études techniques du prolongement du tramway vers le Nord-Est de Marseille vers les secteurs National / Arenc / Belle de Mai avec la possibilité de poursuivre vers Le Merlan. 
Le plan de mobilité métropolitain recense jusqu’à 7 mds€ d’investissements dans les transports, tous modes confondus, dont 4,6 mds€ sous maîtrise d’ouvrage métropolitaine.


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Lundi 14 Février 2022 | Lu 161 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter