Menu

​1,8 million de croisiéristes attendus à Marseille en 2022


           

Malgré la visibilité réduite, dans un contexte de reprise des contaminations d’omicron, l’activité des croisières, durement touchée par la crise sanitaire depuis deux ans, a redémarré progressivement à Marseille au deuxième semestre 2021 et pourrait renouer avec le record de 2019. 600 escales de paquebots et 1,8 million de croisiéristes sont annoncés en 2022.


Le 6 mars 2022 s’est tenue l’escale inaugurale du Costa Toscana à Marseille, le nouveau navire de Costa Croisières propulsé au GNL. © Costa
Le 6 mars 2022 s’est tenue l’escale inaugurale du Costa Toscana à Marseille, le nouveau navire de Costa Croisières propulsé au GNL. © Costa
2022 pourrait marquer le retour en force des croisiéristes dans la Cité phocéenne. Autorisés à reprendre la mer en juillet 2021, 35 paquebots de 18 compagnies maritimes ont fait escale à Marseille avec à bord 350 000 passagers. « 160 escales c’est pas mal même si nous sommes à 15% de ce que nous espérions. Depuis juillet dernier tout s’est bien passé, à bord les protocoles sont robustes et efficaces. Cependant, selon les agences de voyage en ligne l’état des réservations pour cet été n’est pas très bon. Notre souci consiste à savoir si avec la levée des barrières sanitaires les bateaux seront de nouveau remplis », a expliqué le 10 mars Jean-François Suhas, réélu la veille président du Club de la Croisière-Marseille Provence. 

En dépit des incertitudes et malgré des pertes financières colossales, les compagnies seront au rendez-vous avec 600 escales de navires de croisières annoncées et plus de 1,8 million de passagers à Marseille. Cette année 11 nouveaux paquebots jetteront l’ancre pour la première fois (Costa Toscana, Azamara Onward, Valiant Lady, Evrima, Celebrity Beyond) et 38 escales de paquebots de luxe sont programmées au J4, où un appel d’offres est lancé portant sur la construction d’une gare croisière en contrebas de de la Cathédrale de la Major et à deux pas du Mucem et de Cosquer Méditerranée qui ouvrira ses portes en juin prochain. « Les délais de réponse à l’appel d’offres ont été prolongés. Nous misons sur une ouverture du terminal d’ici deux ans », annonce Hervé Martel, directeur du port et élu vice-président du Club de la Croisière. Malgré les incertitudes Jacques Massoni, gestionnaire du Terminal Croisières (MPCT, appartenant à MSC et Costa Croisières) a annoncé des investissements dans l’équipement en prises électriques des places de parkings des voyageurs. Un investissement somme toute relatif au regard des 50 M€ nécessaires pour brancher les paquebots au courant électrique. 
 
 

Arrivé à maturité, le Club de la croisière veut rester vert

Jean-François Suhas, préside le Club de la Croisière Marseille-Provence depuis 7 ans. ©NBC
Jean-François Suhas, préside le Club de la Croisière Marseille-Provence depuis 7 ans. ©NBC
« Notre travail pour les quatre ans à venir porte sur le verdissement de nos activités et la réduction de la pollution atmosphérique locale pour des raisons d’acceptabilité. Si la pollution a diminué depuis 15 ans, nous devons persévérer et devenir exemplaires. Costa Croisière exploite désormais trois navires au gaz. Le branchement à quai, solution radicale, nécessite la conversion de l’électricité de 50 à 60 Hz », détaille Hervé Martel qui prévoit d’installer sur six hangars des centrales photovoltaïques en toiture pour 9MW de production.  

Dès la fin 2022, la puissance fournie sur les quais va passer de 30,5 à 68 MW. Le Club de la Croisière Marseille-Provence qui fêtera en juin prochain son quart de siècle a fait de la réduction de l’impact environnemental sa priorité. En 2019, se tenait ainsi la première édition du Blue Maritime Summit durant lequel six compagnies maritimes de croisière se sont engagées à dépasser les contraintes réglementaires internationales pour être encore plus vertueux à Marseille en signant une Charte Bleue. Lors de la deuxième édition de cet événement le 20 octobre prochain, cette charte pourrait compter de nouveaux signataires parmi lesquels les ports de Sète et Toulon. 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Vendredi 11 Mars 2022 | Lu 378 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Dimanche 4 Décembre 2022 - 19:14 ​La Région fixe le cap du Parlement de la Mer






À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter