Menu

​96 M€ destinés à soutenir la recherche régionale


           

Le 17 mai 2022, la Région Sud et le CNRS ont signé un accord de coopération visant à soutenir et renforcer les capacités de la recherche, la formation et l’innovation sur le territoire de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Des filières spécifiques, identifiées localement donnent lieu à des travaux de recherche prioritaires. A la clé, 96 M€ de financements de l’État et de la collectivité.


Signature, le 17 mai 2022, d’un protocole de coopération entre Renaud Muselier, président de la Région Sud et Antoine Petit, Pdg du CNRS. (© Florent Gardin).
Signature, le 17 mai 2022, d’un protocole de coopération entre Renaud Muselier, président de la Région Sud et Antoine Petit, Pdg du CNRS. (© Florent Gardin).
L’accord signé le 17 mai dernier, à l’Hôtel de Région, entre Renaud Muselier président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS,  vise à valoriser le potentiel de recherche déjà engagé sur le territoire et à répondre aux enjeux stratégiques définis par la Région Sud, notamment son plan climat, et les grandes causes régionales telles que le plan cancer en cohérence avec 10 domaines de spécialisation (Santé,  silver économie, naturalité, économie bleue, aérospatial, sécurité défense, transition énergétique, transition écologique, culture tourisme et sports). Une attention particulière sera portée aux travaux dans les domaines des ressources marines, de la biodiversité, du climat de l’environnement, de la santé et de la recherche médicale, de l’astrophysique, des technologies communicantes et sécurisées, du patrimoine et de l’optique photonique. 

Valoriser les résultats et soutien aux politiques publiques

 « Le CNRS souhaite renforcer ses liens avec les collectivités territoriales qui sont nos partenaires naturels sur les sites, avec bien sûr les universités et les écoles, mais aussi à l’Europe. Nos objectifs se rejoignent et se complètent notamment lorsqu’il s’agit de placer la science au cœur de la société ou encore sur le nécessaire transfert de nos résultats de recherche vers le monde socio-économique. Cet accord nous permet de structurer conjointement quelques thématiques scientifiques prioritaires, et aussi d’agir de manière concertée en termes de valorisation, d’attractivité du territoire, ou encore de culture scientifique », explique Antoine petit président directeur général du CNRS. Le contrat d’avenir État- Région alloue ainsi plus de 96 millions d’euros au renforcement des capacités de recherche régionale. 
« L’enseignement supérieur et la recherche sont essentiels pour être à la hauteur des grands défis territoriaux et environnementaux qui nous attendent », a déclaré Renaud Muselier, président de la région Provence Alpes Côte d’Azur.
L’engagement d’une durée de trois ans sera évalué annuellement pour faire un bilan des actions menées et favoriser l’émergence de nouvelles coopérations. L’accord signé vise à soutenir les travaux de recherche, l’innovation, conforter les implantations et les infrastructures de recherche, la mise en œuvre d’une politique partenariales. L’accord porte également sur le soutien de l’emploi scientifique, technique, sur la valorisation des résultats de la recherche au profit du développement économique régional tout en étant un appui aux politiques publiques.
 
 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Mardi 17 Mai 2022 | Lu 292 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter