Menu

​Formations dans le Sud, l’État remet la main au portefeuille


           

BTP, hôtellerie, restauration, industrie, transport, numérique… Près de 100 000 emplois ne seraient pas pourvus en Provence-Alpes-Côte d’Azur, région marquée par un taux de chômage de près de 10%. Un paradoxe auquel la ministre du travail, de l’Emploi et de l’insertion veut mettre fin en utilisant la formation comme levier pour remettre en selle les demandeurs d’emploi de longue durée. Lors de sa venue à Marseille, le 9 décembre 2021, Élisabeth Borne a décliné le plan national de réduction des tensions sur le recrutement. À la clé, 31 M€ pour de nouvelles formations en région Sud.


31 M€ supplémentaires pour la formation. ©NBC
31 M€ supplémentaires pour la formation. ©NBC
Coller aux besoins de recrutement des entreprises en aidant les demandeurs d’emploi à se spécialiser, en se formant, c’est tout l’enjeu du plan régional d’investissement pour la formation, déclinaison locale du programme national à 1,4 md € révélé en septembre par Jean Castex.  

Accueillie au Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, la ministre Élisabeth Borne a annoncé une aide supplémentaire de 31 M€, dix mois seulement après un premier engagement de 60 M€. Cette nouvelle enveloppe vise à financer 4 505 formations complémentaires pour faciliter la reconversion des salariés, remettre en activité les demandeurs d’emploi longue durée et éviter les tensions dans certains secteurs jusqu’à la rupture. Les entreprises pourront prétendre à une aide spécifique « de 8000 € pour les embauches en alternance des demandeurs d’emploi de longue durée », a précisé la ministre.

​Pompes funèbres, palefreniers, conducteurs de cars : 167 métiers en tension

« Il ne faut pas seulement répondre aux 5, 6 secteurs en tension mais répondre aux 167 métiers qui peinent à recruter. Je suis effaré quand je reçois des entreprises de pompes funèbres qui n’ont plus personnes pour accompagner les cercueils. Nous n’avons plus de palefreniers, plus de stadiers pour assurer la sécurité des matches de foot ! La formation professionnelle constitue une des solutions », souligne Nicolas Isnard, vice-président de la Région chargé de la formation professionnelle et maire de Salon-de-Provence. 
Encore faut-il que les formations séduisent ! 150 places sont proposées pour former des conducteurs d’autocars en région sans succès au grand dam de Jean-Paul Lieutaud, président de la FNTV en PACA. « Nous avons besoin de 500 conducteurs et agents de maintenance », explique le patron des autocars Lieutaud. Faute de conducteurs, certains services de transport conventionnés ont fait l’objet d’un réaménagement. 
Dans le numérique, des formations rapides de 5 à 6 mois permettent d’accéder à certains métiers dans la pose de câbles en fibre notamment. « D’ici à 2027, nous prévoyons 270 000 nouveaux recrutements en France. Notre industrie est déficitaire », déplore Olivier Cazzulo, délégué général de Numeum, organisation professionnelle des industries du numérique (ex Syntec). 
Dans le tourisme, ce sont « 20 000 emplois non pourvus en région », déplore François de Canson. Et le président du Comité régional du tourisme de la région sud d’annoncer la tenue du salon des métiers du tourisme. Au-delà des formations, les représentants des filières économiques constatent un manque d’enthousiasme de la jeunesse pour le travail et la perte de valeurs. Pour les motiver les jeunes notamment dans les quartiers prioritaires de la ville de nouveaux dispositifs éducatifs voient le jour. Laurent Choukroun et Naïm Zriouel, cofondateurs de l’Epopée, à Sainte-Marthe, ont accueilli en fin de matinée la ministre et le président de la région Sud pour présenter le village d’innovation éducative à vocation inclusive et les nouveaux dispositifs à vocation ludique et immersive. 

Laurent Choukroun et Naïm Zriouel, cofondateurs de l’Epopée ont accueilli en fin de matinée la ministre Elisabeth Borne et le président de la région Sud Renaud Muselier. ©NBC
Laurent Choukroun et Naïm Zriouel, cofondateurs de l’Epopée ont accueilli en fin de matinée la ministre Elisabeth Borne et le président de la région Sud Renaud Muselier. ©NBC


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Vendredi 10 Décembre 2021 | Lu 254 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter