Menu

​Jeter sans hésiter…


           

A compter du 1er juillet prochain, l’extension des consignes de tri des emballages plastiques se généralise aux 36 communes du Pays d’Aix. Désormais, tous les emballages papier pourront être triés dans les conteneurs jaunes. Marseille devrait emboîter le pas à compter de fin 2022. Avec ces nouveaux plastiques triés, Suez a investi plus d’un million d’euros pour augmenter la capacité de tri du site de Jas de Rhodes aux Pennes Mirabeau.


30% des tonnages triés aux Pennes Mirabeau proviennent du Pays d’Aix. ©NBC
30% des tonnages triés aux Pennes Mirabeau proviennent du Pays d’Aix. ©NBC
Métaux, cartons, films, plastique, barquette, pots de yaourt et même dentifrice pourront être jetés dans les bacs jaunes disposés dans les communes du Pays d’Aix à compter du 1er juillet. Ces nouveaux emballages viendront grossir les déchets de bouteilles, cannettes et autres bidons de lessives soumis à recyclage. Une évolution vouée à estomper les hésitations exprimées par quatre habitants sur cinq au moment de jeter son déchet. Après le Pays salonais, Aubagne, Martigues et Aix, Istres bénéficiera de cette extension de tri fin 2021 puis ce sera au tour de Marseille de se mettre en conformité avec la loi AGEC qui prévoit la généralisation du tri de tous les emballages d’ici le 31 décembre 2022.  
 

1M€ investis par Suez à l’Ecopôle du Jas de Rhodes

François Pyrek, directeur recyclage et valorisation en Auvergne Rhône-Alpes et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.   ©NBC
François Pyrek, directeur recyclage et valorisation en Auvergne Rhône-Alpes et en Provence-Alpes-Côte d’Azur. ©NBC
La valorisation de ces nouveaux emballages fait évoluer de façon notable le tri. Suez, bénéficiaire de ce marché et qui exploite les 51 ha de l’Ecopôle du Jas de Rhodes situé aux Pennes Mirabeau a effectué des travaux de janvier à mi-juin afin de traiter ces nouveaux emballages et porter sa capacité de traitement de 35 000 à 40 000 tonnes. « 30% de ces tonnages proviennent du Pays d’Aix. Notre objectif consiste à augmenter de 18% la capacité de notre centre de tri et produire de nouvelles matières premières », souligne François Pyrek, directeur recyclage et valorisation en Auvergne Rhône-Alpes et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.   
À l’inverse, la capacité de stockage des déchets ultimes devrait diminuer de 125 000 à 100 000 tonnes en 2024. L’investissement qui dépasse le million d’euro porte sur l’achat d’une nouvelle machine de tri optique et d’une cabine de tri pour les films plastiques. « Nous avons également formé nos personnels aux nouvelles machines et recruté 22 personnes », complète François Pyrek. L’Ecopôle du Jas de Rhodes est le premier centre de tri de la métropole d’Aix Marseille Provence adapté à l’extension de consignes de tri.    
En région Sud, chaque habitant a trié 53 kg d’emballages ménagers et papiers, un chiffre bien en deçà de la moyenne nationale 70 Kg. Ce chiffre tombe à 37 Kg d’emballages ménagers et papiers triés dans les Bouches-du-Rhône.
 

80 salariés travaillent au centre de tri de Suez sur l’Ecopôle du Jas de Rhodes. ©NBC
80 salariés travaillent au centre de tri de Suez sur l’Ecopôle du Jas de Rhodes. ©NBC


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Mardi 29 Juin 2021 | Lu 241 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:04 Première pour Artplexe Canebière !






Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter