Menu

​La pénurie de main d’œuvre dans le transport routier de voyageurs inquiète la FNTV


           

238 postes de conducteurs d’autocars et 50 postes de mécaniciens sont à pourvoir en urgence dans les six départements de la région Sud. La Fédération nationale du transport de voyageurs en région Sud a lancé, le 28 septembre, un appel aux passionnés de conduite ayant le goût du contact. Pour les novices, la FNTV propose même des sessions de formation.


238 postes de conducteurs d’autocars et 50 postes de mécaniciens sont à pourvoir en urgence dans les six départements de la région Sud. ©NBC
238 postes de conducteurs d’autocars et 50 postes de mécaniciens sont à pourvoir en urgence dans les six départements de la région Sud. ©NBC
« 200 conducteurs d’autocars sont recherchés immédiatement et 250 d’ici la fin de l’année. À moyen terme, nous aurons 600 postes à pourvoir en Provence-Alpes-Côte d’Azur soit un quasi doublement comparé à une année normale. 50 agents de maintenance et mécaniciens sont également recherchés », explique Laurent Benvenuti, délégué régional de la Fédération nationale du transport de Voyageurs. 
Si la profession souffre d’un manque endémique de vocations, en 2021 les tensions sur la main d’œuvre ont conduit à des perturbations sur les lignes régulières. « Sur la métropole Aix-Marseille-Provence, nous rencontrons de gros problèmes pour assurer les services. Nous sommes tellement en flux tendus que le moindre aléa peut être lourd de conséquences », admet l’autocariste Jean-Paul Lieutaud, président de la FNTV en région PACA. 
 
Confronté à ce manque d’attractivité, toutes les régions françaises peinent à trouver des conducteurs. Raison pour laquelle, en avril dernier la profession a obtenu l’abaissement de l’âge légal d’accès à la profession de 21 à 18 ans. 
Dans le sud, la FNTV pointe un paradoxe puisque 1 088 personnes inscrites à Pole Emploi seraient en recherche active d’un poste de conducteur. La fédération professionnelle a annoncé, fin septembre, le déploiement d’un plan d’actions autour de quatre axes principaux. « Il faut améliorer la mise en relation entre les demandeurs d’emploi, veiller à l’adéquation entre les besoins des entreprises et le niveau de formation des candidats, favoriser la communication et réfléchir au modèle social », détaille Laurent Benvenuti. 

​1 700 € brut mensuel

Jean-Paul Lieutaud, président de la FNTV en région PACA. Laurent Benvenuti, délégué régional de la Fédération nationale du transport de Voyageurs. ©NBC
Jean-Paul Lieutaud, président de la FNTV en région PACA. Laurent Benvenuti, délégué régional de la Fédération nationale du transport de Voyageurs. ©NBC
Sans attendre la FNTV PACA s’est associée à Pole Emploi et à l’OPCO Mobilités pour lancer des opérations collectives de recrutement et de formation entre octobre 2021 et avril 202à Gap, Briançon, Barcelonnette, Avignon, Vitrolles, Digne, Nice, Brignoles et Manosque. Au total 150 places de formation sont proposées durant trois mois pour décrocher le titre professionnel de conducteur routier. 

La FNTV entend également bâtir une ambitieuse offre de formation dans le cadre d’un CFA Transport Public basé à Marseille et à Nice. Les pénuries de personnels affectent également les métiers de bouche, le BTP, le transport routier de marchandises. Dans ce dernier secteur, 400 routiers manquent à l’appel en France. La crise sanitaire a rebattu les cartes, les salariés pointant du doigt la pénibilité du travail et les sacrifices vis-à-vis de leur vie personnelle pour un salaire mensuel conventionnel de 1 700 € brut. La région Sud compte 792 entreprises de transport routier de voyageurs employant près de 8 000 salariés dont 6 281 conducteurs.

5 205 autocars circulent en région PACA. ©NBC
5 205 autocars circulent en région PACA. ©NBC


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Mercredi 29 Septembre 2021 | Lu 551 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter