Menu

​Les compagnies desservant la Corse voguent vers de nouveaux horizons pour ne pas sombrer


           

Après la Méridionale fin 2020, Corsica Ferries annonce en ce début d’année une diversification de ses activités de transporteur maritime en se tournant vers l’international. Associée à TAS, société de manutention de GCATrans, la compagnie se positionne dans la logistique automobile et le transport de camions avec une liaison en test entre La Seyne-sur-Mer, Mostaganem en Algérie et Carthagène en Espagne.


Corisca Ferries dessert chaque semaine le port algérien de Mostaganem. ©DR
Corisca Ferries dessert chaque semaine le port algérien de Mostaganem. ©DR
Historiquement positionnées sur la desserte Corse, les compagnies maritimes qui ont vu leur fréquentation drastiquement chuter depuis la pandémie sont en passe de réorienter leurs activités. 
En 2020, le trafic passagers de Corsica Linea s’est effondré de 39% avec 1,5 million de passagers. Dans une moindre mesure, le fret a, lui aussi, marqué le pas avec 610 000 mètres linéaires (-6%) en 2020. Après quelques affrètements au voyage entre le port de Brégaillon et le port algérien de Mostaganem en 2020, le manutentionnaire TAS filiale de GCA Trans, s’inscrit dans une logique de service hebdomadaire. TAS affrète le Corsica Marina à la compagnie bastiaise pour exploiter un service au départ de Toulon desservant Mostaganem où sont exportés des véhicules Citroën, Peugeot, Dacia neufs. Au retour, le navire fait escale en Espagne, à Carthagène pour embarquer des remorques accompagnées avec un délai de transport de 26 heures. Construit en 1974, le Costa Marina mesure 120 m de long et 21 m de large.
 
 

La Méridionale contrainte d'arrêter le transport de voyageurs entre Marseille et Tanger

« Nous pouvons transporter plusieurs dizaines de camions sur un voyage. Face à l’importance du trafic routier opéré entre l’Espagne et la France, cette liaison représente une petite part de marché certes, mais correspond à un service réel. Elle permet aux chauffeurs de gagner du temps, de circuler le dimanche, mais aussi de réduire l’empreinte carbone de l’activité, puisque le fret maritime a un impact environnemental bien moins important que le transport routier. A l’heure actuelle ce n’est pas encore pérenne, il s’agit d’un essai car nous cherchons à raisonner différemment et à trouver des alternatives en cette période de crise », explique Pierre Mattei.  Le président de Corsica Ferries a également affrété pour deux mois le Mega Express Four à la compagnie Irish Ferries pour relier l’Irlande et la France et l’Irlande et la Grande-Bretagne.

Évincée des ports principaux de l’île de Beauté, la Méridionale s’est mise en quête de nouveaux marchés pour déployer sa flotte. Ainsi depuis décembre 2020, les cargo-mixtes Pelagos et Girolata effectuent trois escales régulières hebdomadaires dans les ports de TangerMed et Marseille. Sur le seul mois de décembre, la compagnie a transporté 1 500 passagers laissant augurer l’existence d’un marché. Mais depuis début février, suite à la fermeture des les frontières françaises pour endiguer l’épidémie, la Méridionale refuse les passagers.  


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 11 Février 2021 | Lu 247 fois










Businews Mag

Businews N°199 - Janvier 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter