Menu

​Olympic Location accélère le déploiement de son réseau et ouvre une carrosserie


           

Devenu le premier loueur indépendant de Provence avec un parc de 1 200 véhicules de tourisme et utilitaires, Olympic Location continue de tracer sa route en resserrant le maillage du territoire avec désormais onze agences en Provence-Alpes Côte d’Azur. Pour 2021, le loueur annonce l’ouverture de nouvelles agences, d’une carrosserie à Marseille et revient sur le partenariat innovant avec Hutchison, filiale du groupe Total pour améliorer l’expérience client.


Stéphane Soto, à droite, président d’Olympic Location aux côtés de deux de ses collaborateurs à l’agence de Marignane. ©N.B.C
Stéphane Soto, à droite, président d’Olympic Location aux côtés de deux de ses collaborateurs à l’agence de Marignane. ©N.B.C
Pas de sortie de route avec la crise… Bien au contraire. En 2020, Olympic Location a su négocier le virage provoqué par la pandémie en maintenant, en plein confinement, deux agences ouvertes en mars 2020 permettant aux livreurs et infirmiers de poursuivre leurs missions. Au même moment, l’activité des loueurs internationaux stoppée net, a contribué à raffermir les parts de marché du groupe provençal qui flirte désormais avec les 20 %. « En Provence, un véhicule de location sur deux, roule aux couleurs d’Olympic Location », souligne son président Stéphane Soto, rencontré dans la principale agence du groupe située à Marignane. 
Le réseau s’est étoffé avec l’ouverture, en février 2021, d’une deuxième agence au Nord d’Aix-en-Provence et d’une cinquième agence à Marseille La Valentine. Tour de chauffe également dans le Var, l’enseigne étant désormais présente depuis novembre dernier à Toulon. 2021 sera l’année de la conquête de l’ouest des Bouches-du-Rhône, avec de nouvelles ouvertures annoncées du coté de Martigues, Fos-sur-Mer et Salon de Provence. 
 
 

Pour l’entretien de la flotte, une carrosserie de 1 200 m2

65% de la flotte d’Olympic Location est composée de véhicules utilitaires légers et 35 % de véhicules particuliers. ©NBC
65% de la flotte d’Olympic Location est composée de véhicules utilitaires légers et 35 % de véhicules particuliers. ©NBC
En septembre 2021, Olympic Location ouvrira également sa propre carrosserie de 1200 m2 à Marseille, près de l’Estaque, et recrutera cinq garagistes chargés de l’entretien des 1200 véhicules. « Il fallait internaliser cette activité pour économiser à la fois du temps et de l’argent », explique Stéphane Soto. 
En 2020, l’entreprise a noué un partenariat avec une filiale du groupe Total afin d’améliorer l’expérience utilisateur des loueurs de véhicules. Aux côtés d’Hutchinson, équipementier automobile et poids lourds, le projet HiBelt a vu le jour portant sur l’installation d’un écran LCD sur la portière du conducteur. L’écran affiche alors des informations sur la location. « Nous avons équipé en juin 2020 une quinzaine de véhicules d’HiBelt. L’objectif étant d’améliorer l’expérience utilisateur et de remonter des informations comme par exemple l’état d’usure des pneus, des plaques… Actuellement, des prototypes circulent et nous sondons les utilisateurs », explique Stéphane Soto. 
En mars 2021, à l’heure des bilans, le loueur provençal a vu son trend de croissance simplement ralentir de 30 à 18% avec un chiffre d’affaires de 12 M€.  

Née du rapprochement voilà six ans de deux sociétés indépendantes Olympic Garage, propriété de la famille Mimran, et 3SPBizn - Sas détenue à parité par Stéphane Soto et Sébastien Parmentier - Olympic Location résulte de la mutualisation des moyens, chaque société possédant la moitié du parc. 65% de la flotte est composée de véhicules utilitaires légers et 35 % de véhicules particuliers.


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 4 Mars 2021 | Lu 595 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°199 - Janvier 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter