Menu

​Pourquoi la Provence séduit les entreprises étrangères


Rédigé le Lundi 6 Mai 2024 par Laurie Maneval


Au moment où la France accuse un recul de 5 % de ses investissements directs étrangers en 2023, le territoire provençal tire son épingle du jeu, enregistrant une progression de 11% grâce notamment aux investisseurs issus du continent africain.


De g. à dte : Philippe Stefanini, directeur de Provence Promotion, Frédéric John, cofondateur de D-Carbonize, Bernard Deflesselles et Jean-Luc Chauvin, vice-président et président de Provence Promotion et Corinne Boucly, directrice du site Intelcia Marseille. ©NBC
De g. à dte : Philippe Stefanini, directeur de Provence Promotion, Frédéric John, cofondateur de D-Carbonize, Bernard Deflesselles et Jean-Luc Chauvin, vice-président et président de Provence Promotion et Corinne Boucly, directrice du site Intelcia Marseille. ©NBC
71 entrepreneurs étrangers se sont installés en Provence, en 2023, grâce au travail de prospection des équipes de l’agence de développement économique métropolitaine Provence Promotion.
Des décisions qui sont l’aboutissement bien souvent de deux années de discussions, de prospection. Rencontré en 2022 sur un salon professionnel en Espagne, Frédéric John, cofondateur de D-Carbonize, a pris ses quartiers en 2024 au sein de l‘accélérateur Ze Box de CMA CGM. 15 nouveaux emplois seront créés d’ici trois ans par cette jeune entreprise belge déjà présente dans 15 pays. « Je connaissais la Provence comme touriste. Les portes se sont ouvertes grâce à Provence Promotion qui m’a mis en relation avec l’écosystème : Ze Box, Team Henri Fabre, le technopole de l’Arbois », témoigne Frédéric John. 

 

Frédéric John, cofondateur de D-Carbonize, a pris ses quartiers en 2024 au sein de l‘accélérateur Ze Box de CMA CGM. ©NBC
Frédéric John, cofondateur de D-Carbonize, a pris ses quartiers en 2024 au sein de l‘accélérateur Ze Box de CMA CGM. ©NBC

Recul de 8% des implantations en 2023

71 implantations en 2023, c’est 6 de moins qu’en 2022. Un bilan en recul de 8 % et une baisse de 6 % des emplois. Philippe Stéfanini, directeur général de Provence Promotion, explique ce recul des implantations des entreprises françaises : « Avec l’instauration du télétravail, les délocalisations de Paris vers la province ne sont plus d’actualité. Par ailleurs la baisse des levées de fonds impacte les décisions de développement ». 
77 % des projets soit 55 implantations concernent des créations d’entreprise ou de nouveaux établissements. Autre élément marquant, la forte internationalisation des projets avec 39 implantations en 2023 portées par des groupes étrangers représentant 940 des 1 900 nouveaux emplois sur le territoire. Une destination de choix pour les investisseurs internationaux, notamment africains avec 14 implantations devant l’Europe, les États-Unis, l’Asie et le Moyen-Orient. 
Le conglomérat Japonais Sumitomo a choisi Saint-Martin de Crau investit dans sa filiale de composites Sumika Polymer Compounds. « Nous avons démarré avec les centres d’appels et la télévente dans le secteur des télécoms à Marseille en 2011. Nous employons plus de 500 collaborateurs et nous développons les services managés, la maintenance dans les secteurs des technologies de l’information. Nous recrutons des ingénieurs IT », annonce Corinne Boucly, directrice du site Intelcia Marseille, ravie de trouver localement des collaborateurs.

 

Corinne Boucly, directrice du site Intelcia Marseille. ©NBC
Corinne Boucly, directrice du site Intelcia Marseille. ©NBC

Le numérique, 41% des implantations

Les investissements sont le reflet d’une économie provençale diversifiée. Le numérique a représenté 41% des investissements devant l’industrie (20%), le maritime (20%) et la logistique (11 %). « Nous avons de nombreux secteurs d’excellence qui permettent d’amortir les crises quand le vent souffle fort !  C’est la première fois que l’agence de développement économique dépasse la barre des 50 % d’implantations d’entreprises étrangères. A l’inverse, à l’échelle nationale, les investissements directs étrangers sont en recul de 5 % », analyse Bernard Deflesselles. Le vice-président de Provence Promotion vient de céder son fauteuil de président de l’agence à Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence. Ce dernier a livré quelques grands axes de sa feuille de route jusqu’en 2026. Il a notamment annoncé un nouveau partenariat avec le réseau consulaire français à l’étranger tout en se réjouissant de l’ouverture d’un consulat à Marseille par l’Ambassade d’Inde en France. Il s’est félicité de l’ouverture imminente, le 2 juillet, d’une liaison aérienne directe vers la Chine trois fois par semaine. De quoi faciliter le travail de prospection pour ses équipes....


 




Laurie Maneval

Lire aussi :
< >

Mercredi 15 Mai 2024 - 19:13 JPJ Palettes mise sur l’éco-circularité

Jeudi 25 Avril 2024 - 22:14 ​EDF décarbone les JO





Abonnement en ligne
à Businews le Mag