Menu

Aix - Le passage Agard dans le giron du groupe Sebban


           


Le groupe Sebban vient d'acheter 12 immeubles du passage Agard dans le centre d'Aix © DR
Le groupe Sebban vient d'acheter 12 immeubles du passage Agard dans le centre d'Aix © DR
Le groupe Sebban, en consortium avec un partenaire institutionnel, vient d’acquérir auprès de propriétaires privés les différents immeubles du passage Agard, célèbre venelle du centre historique d’Aix qui relie le cours Mirabeau à la place Verdun, la grande agora qui jouxte le palais de Justice. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.
Long de 90 mètres sur 4 mètres de large, voire moins sur l’entrée côté cours Mirabeau, ce passage, qui n’est jamais fermé, accueille douze commerces dont Sephora, une agence bancaire (CIC), des boutiques de prêt à porter, de bijoux fantaisie, de textile (Descamps) et des restaurants ainsi que 12 appartements dans les étages.
La foncière aixoise a mandaté une équipe d’historiens et d’architectes afin d'imaginer un projet de mise en valeur du site en concertation avec la ville et l’architecte des bâtiments de France (ABF). Ce projet sera ensuite présenté aux occupants du lieu et aux Aixois, avant la mise en œuvre de travaux importants.
À cet emplacement se trouvait autrefois le couvent des Carmes, confisqué pendant la révolution puis vendu en de multiples lots. En 1849, Félicien Agard les avait rassemblés pour relier, par un passage découvert, le « Cours » à la Place du Palais. Néanmoins, il ne put acquérir de Monsieur Sec la maison du Cours n°57, ce qui étranglera l’entrée.
« Cette transaction offre un fort potentiel de création de valeur au travers des différents travaux de rénovations programmés, ainsi qu’une montée en gamme des immeubles du Passage », indique Michaël Sebban, fondateur du groupe éponyme. Un joyau du patrimoine que l’opérateur entend « préserver et magnifier », en le mettant « en phase avec les nouveaux besoins des citoyens et des commerçants ».
La foncière aixoise ne compte pas en rester là. Elle a acheté un immeuble entier classé du 37 cours Mirabeau, un écrin qui comprend deux lots de commerce : le local de l’ancien Quick (300 m2) et un second loué à une agence de voyage. Après avoir accompagné le départ du fast-food, le groupe prépare l’installation d’une nouvelle enseigne de restauration. Une valorisation architecturale qu’il déploiera là-aussi en concertation avec l’ABF et la Ville.
 


Rédigé par Jacques Poulain, le Lundi 18 Janvier 2021 | Lu 808 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°202 - Juillet Aout 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter