Menu

Congrès FEP Sud-Est à Nice: La propreté plus que jamais d’actualité


           

Organisée par la FEP Sud-Est, la 52e assemblée générale de la FEP, Fédération des entreprises de propreté, se tenait en fin de semaine dernière à Nice, au Palais de la Méditerranée, en présence du président national, Philippe Jouanny.


Philippe JOUANNY, Président de la FEP répond aux questions de la presse régionale le 25 septembre 2020 à Nice.
Philippe JOUANNY, Président de la FEP répond aux questions de la presse régionale le 25 septembre 2020 à Nice.
Fabrice Fournier et la FEP Sud-Est qu’il préside accueillaient en fin de semaine, au Palais de la Méditerranée de Nice, l’assemblée générale de la Fédération des entreprises de propreté et services associés (FEP) présidée par Philippe Jouanny. Une manifestation de première importance pour ce secteur majeur des services, représentant à l’échelle des 6 départements de Provence Alpes Côte d’Azur 1 891 établissements (12,4% du poids national, soit 15 277) pour 44 160 salariés (8,2% du total France, soit 541 136 personnes). Un effectif composé essentiellement (86,7%) d’ouvriers non qualifiés et pour deux tiers des femmes. Des chiffres en augmentation constante (sources Acoss 2018), et dont la courbe devrait se poursuivre au regard de l’exigence des français face à la propreté.
En effet, une enquête réalisée à la demande de la FEP par l’institut BVA a mesuré l’impact de la crise sanitaire et économique auprès de la population, ainsi que les attentes de notre société dans son rapport à la propreté et à l’hygiène, notamment s’agissant des lieux de vie quotidiens. Le monde de la propreté en ressort conforté comme jamais.

Nouveaux enjeux de société

Sachant que durant la crise les entreprises de propreté sont intervenues - interviennent toujours - chaque jour dans les lieux d’activités (entreprises, collectivités), d’habitation (parties communes d’immeubles), de transports (métros, gares, trains…), la distribution et les commerces, mais aussi les lieux liés à la santé (hôpitaux, cliniques, Ehpad), leur action est devenue stratégique. 99% des français considèrent la propreté comme nécessaire et indispensable dans les lieux accueillant du public, 84% reconnaissent le rôle décisif du secteur dans la lutte contre la propagation du virus, 87% des actifs pensent que la propreté et l’hygiène vont devenir des critères déterminants pour assurer leur santé et leur sécurité. L’adversité née de la crise résonne comme un révélateur du rôle de la profession, 88% des personnes interrogées estimant que les agents et entreprises de propreté ont accompli avec courage leur mission, qu’ils doivent être davantage reconnus et valorisés. En outre, 96% souhaitent que les pratiques misent en place dans les lieux accueillant du public soient maintenues tout ou partie.

Ces nouveaux enjeux incitent la FEP à s’interroger sur le revers de la médaille qui peut se caractériser par la tentation des donneurs d’ordres de privilégier le moins disant et de réduire le cahier des charges des prestations afin de faire des économies (la banche représente plus de 16 milliards d’euros de chiffres d’affaires). Une problématique potentielle sur laquelle la vigilance s’impose, de la part des instances comme des entreprises.
 


Rédigé par Olivier Real, le Mardi 29 Septembre 2020 | Lu 129 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter