Menu

EDF Renouvelables ensoleille la puissance hydroélectrique


           

Le 18 janvier a eu lieu la pose du premier panneau photovoltaïque d’une installation de plus de 3 MWc sur la centrale hydroélectrique de Salon-de-Provence. Cet investissement de 2,8 millions d’euros sera mis en service en juin 2023.


En manque de foncier pour les implantations d’entreprises, la Provence l’est aussi pour la réalisation de projets d’énergies renouvelables. Tout terrain exploitable, pour peu qu’il soit bien exposé et sans nuisances potentielles pour les riverains ou la biodiversité, est donc bon à saisir. C’est l’option qu’a choisie EDF Renouvelables à Salon-de-Provence en positionnant une centrale photovoltaïque de 3,13 MWc sur 3,5 hectares dans l’enceinte de la centrale hydroélectrique d’EDF Hydro Méditerranée. Le premier des 6 035 panneaux a été posé le 18 janvier. Il faudra trois semaines pour mener le chantier à bien avant de s’atteler au processus de raccordement électrique. La mise en service est programmée pour l’été. Au total, l’investissement atteint 2,8 millions d’euros, il a bénéficié d’un financement participatif de 85 000 euros par 55 investisseurs particuliers des Bouches-du-Rhône, du Gard, du Vaucluse et du Var. « Les rendements des panneaux actuels rendent de tels projets intéressants sur des espaces inutilisés de nos installations » indique Stanislas Creneau, responsable de Groupement d’EDF Hydro Méditerranée, à la tête d’une équipe d’une trentaine de personnes et d’un territoire comprenant, depuis Mallemort, cinq usines hydroélectriques et deux barrages.

Une autosuffisance de longue haleine

Sa production de 5 GWh par an représentera l’équivalent de la consommation annuelle de 2 225 habitants. « L’électricité produite ne sert pas à la centrale hydroélectrique mais est renvoyée sur le réseau. Le projet permet de jouer la complémentarité des deux énergies, solaire et hydraulique » souligne Nicolas Ruffini, responsable d’agence Région Sud PACA & Corse d’EDF Renouvelables France. Pour la commune, c’est un pas de plus dans sa marche vers « l’autosuffisance » comme l’a souligné le maire de Salon, Nicolas Isnard. « Avec l’autre projet abouti en 2019 sur le site du Talagard avec Voltalia, environ un quart de notre population est couvert par de l’énergie solaire. C’est une belle avancée pour notre ville, mais il reste encore 36 000 personnes à desservir. Nous ambitionnons à terme d’atteindre une totale indépendance énergétique avec toujours plus d’énergies renouvelables, d’une part, parce que c’est vertueux, d’autre part, parce que les enjeux actuels l’imposent. Nous étudions déjà de nouveaux sites pour y parvenir. C’est loin d’être simple. Il faudrait vraiment pouvoir aller plus vite dans les procédures car aujourd’hui, en moyenne, c’est un mandat municipal, un projet ».  


Rédigé par Jean-Christophe Barla, le Vendredi 20 Janvier 2023 | Lu 390 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022



Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter