Menu

EY et JLL passent au crible l'attractivité économique d'Aix-Marseille-Provence


           

"Why invest in... Aix-Marseille-Provence" : tel est le titre de l'étude réalisée par EY et JLL. Ce document publié ce 27 avril passe en revue les forces qui forgent l'attractivité de la métropole phocéenne.


Après avoir décrypté l’attractivité de Paris et de Lyon au travers des éditions « Why Invest in... », EY et JLL ont brossé le portrait de l’économie d’Aix-Marseille-Provence.
Cette étude publiée ce jour met en exergue les atouts de la métropole phocéenne en cette période crise sanitaire. « Avec ses 3 150 km2, Aix-Marseille-Provence constitue un vaste terrain de jeu économique et diversifié. C’est trois fois la superficie du Land de Berlin, deux fois celle du Grand Londres », décrypte Fabrice Reynaud, responsable des  équipes localisation d’EY (International Location Advisory Service – EMEIA lead). Sa population - 1,8 million d’habitants aujourd’hui, plus de 2 millions d’ici 2038 selon les projections - alimente un bassin de compétences et de main d’œuvre important (750 800 emplois pour 198 500 établissements), « quand le capital humain est devenu le critère d’implantation prépondérant pour les entreprises ».
EY et JLL identifient six filières structurées et innovantes : la santé, le maritime et la logistique, l’énergie et l’environnement, les industries numériques et créatives, l’aéronautique et la mécanique, l’art de vivre et le tourisme. Un tissu maillé par la présence de 700 grands groupes français et internationaux « qui lui assure une stabilité économique importante en temps de crise » : agroalimentaire (Panzani, Haribo, Ricard), aéronautique & mécanique (Airbus Helicopters, Air France), maritime & portuaire (CMA-CGM), tourisme (Voyage Privé, Nouvelles Frontières), numérique (STMicroelectronics).

De vastes réserves foncières

Première métropole de l’Hexagone en superficie, AMP dispose de grandes réserves foncières et d’une diversité d’espaces propices à l’accueil des entreprises. Ses parcs tertiaires (5,5 millions de m2) et logistiques (2,9 millions de m2) sont « d’envergure internationale » indique l’étude. Avec en outre « des loyers "prime" parmi les plus attractifs d’Europe (280 à 320 euros/m2/an) ».  Autant d’atouts qui boostent le marché immobilier. « Celui-ci profite ces dernières années d’une belle vitalité conduite à sa tête par le développement d’Euroméditerranée, la qualité de la Duranne à Aix-en-Provence et les infrastructures de Fos-sur-Mer », observe Laurent Vallas, directeur Régions de JLL France.
AMP dispose également d’un écosystème d’enseignement et d’innovation public-privé de haut niveau avec en figures de proue AMU (Aix-Marseille-Université), la 6èmeuniversité française au classement de Shanghai 2020, six pôles de compétitivité et trois technopôles. 
La métropole phocéenne jouit par ailleurs d’une position géostratégique de choix, « au cœur de l’espace méditerranéen et aux portes d’un marché africain qui va s’accroître d’un milliard de consommateurs et de talents supplémentaires au cours du 21èmesiècle ».
Au-delà de ses infrastructures portuaires et aéroportuaires de dimension internationale, AMP est devenue un hub numérique mondial connectant 4,5 milliards de personnes.

Dans le Top 5 des IDE

Autre force : la présence de grands projets structurants mobilisant des financements publics et privés comme Euroméditerranée II, « démonstrateur de la ville durable et inclusive » qui devrait drainer à lui seul plus de 5 milliards d’euros d’investissements d’ici 2030. Mais aussi des projets comme ITER (18 Mrds d’euros d’investissements d’ici 2050) ; PIICTO (400 M€ d’investissements d’ici 2025), le Technoparc Henri-Fabre (100 M€ d’investissements publics et privés sur le volet industriel dans les technocentres et les plateformes collaboratives). Sans oublier le pacte de relance portuaire de Marseille-Fos (6,5 M€ d’investissements). 
Enfin, l’étude souligne l’engagement du territoire en matière de transition écologique avec les 100 millions investis dans le plan vélo en cinq ans et les 30 millions injectés dans l’électrification du port.
Ces forces placent AMP dans le champ de radar des investisseurs internationaux : elle se classe dans le top 5 des métropoles françaises en nombre d’investissements directs étrangers (IDE) accueillis depuis 5 ans.


Rédigé par Jacques Poulain, le Mardi 27 Avril 2021 | Lu 1013 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:04 Première pour Artplexe Canebière !






Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter