Emkipop développe sa vente en ligne


           

En 4 ans d’existence et après une levée de fonds d’un million d’euros, Emkipop réivente le bâtonnet glacé en France et vise la multiplication des cafés Emkipop déjà au nombre 3 en France répartis entre Aix en Provence, Paris et Marseille.


Les fondateurs d’Emkipop, Guillaume Bacqueville et Émeline Lallemand.
Les fondateurs d’Emkipop, Guillaume Bacqueville et Émeline Lallemand.
La jeune entreprise d’Émeline Lallemand et Guillaume Bacqueville créée à Marseille a remis au goût du jour, le bâtonnet glacé et a fait, comme son nom l’indique, de l’esquimau, un produit pop. Emkipop, se positionne aujourd’hui sur la vente en ligne pour pallier le manque à gagner de ses 3 boutiques à Aix en Provence, Marseille et Paris qui ont souffert de l’absence d’activité pendant la crise sanitaire. La start up a fait du chemin en 4 ans d’existence. Après avoir arpenté les évènements marseillais sur un triporteur pour donner l’envie de ces glaces au parfum surprenant et peu sucré, la marque connait une ascension rapide. Son credo ? Casser les codes industriels du classique esquimau pour ne conserver que le fruit dans son plus simple appareil. Toutes les créations s’avèrent à 100% naturelles, sans colorants ni conservateurs et les 40 recettes particulièrement originales, calquées sur le rythme des saisons, associant herbes aromatiques, épices ou fleurs fraîches.

Après l’ouverture de son premier établissement à Marseille, puis à Aix-en-Provence, Emkipop réalise en 2019 une levée de fonds d’un million d'euros auprès de la société de gestion ACG Management et du fonds Région Sud Investissement pour créer un nouveau laboratoire de 500 m2 à Aubagne. Elle en profite pour lancer, la même année, un café parisien dans le quartier de la Bastille. Avec plus d’un million d’euros de CA et un effectif dépassant les 20 personnes, la marque ne cesse de gagner en notoriété. La preuve ? Elle a lancé un pop up éphémère à la grande Epicerie du Bon Marché à paris, opérationnel jusqu’en septembre.


Rédigé par Fabienne Berthet, le Mercredi 8 Juillet 2020 | Lu 57 fois









Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020



Derniers tweets


Inscription à la newsletter