Menu

Enedis à la manoeuvre de la connexion des navires à quai


           

Un an et demi après le lancement du plan « Escales zéro fumée » par la Région sud, visant à soutenir les ports de Toulon, Marseille, Nice et les armateurs dans l’électrification des navires à quai, le président du Conseil régional s’est rendu sur les quais, le 16 avril, pour constater l’alignement des potences électriques sur les terminaux Corse et les travaux en cours d’Enedis. Le gestionnaire du réseau public de distribution d‘électricité construit un quatrième poste électrique sur le port de 38 MW voué à alimenter les ferries du Maghreb et les paquebots à compter de l’année prochaine.


Première compagnie française à se connecter au courant de quai en janvier 2017, la Méridionale teste à présent le filtre à particules. ©NBC
Première compagnie française à se connecter au courant de quai en janvier 2017, la Méridionale teste à présent le filtre à particules. ©NBC
C’est dans une fosse, creusée au nord du port de Marseille-Fos par les techniciens d’Enedis que sera construit le quatrième poste source du port par lequel transiteront quatre câbles électriques, tirés depuis Saumaty, voués à alimenter à compter de 2022 les plus grands navires à passagers. 
Une prouesse technologique puisque ce seul poste fournira l’équivalent en électricité d’une ville de 12 000 habitants. « Avec ce quatrième poste de 38 MW, nous changeons de braquet. Il nous permettra de délivrer au cumul 68 MW sur le port », a expliqué, le 16 avril, le directeur du port Hervé Martel cofinanceur aux côtés d’Enedis des 2,4 M€ nécessaires à sa construction. 
Ce quatrième poste sera dédié à l’électrification des ferries français, tunisien, algérien qui accosteront à la future gare maritime internationale. Un branchement voué à supprimer les émissions polluantes (CO2, SOX, NOX et particules fines) émises par les moteurs fonctionnant au diesel.  
« Après avoir équipé les navires desservant la Corse avec quatre postes à quai raccordés pour 15 M€, la prochaine étape sera l’équipement de la gare internationale du Cap Janet en 2022, puis, en 2023 nous commencerons à équiper deux postes à quais pour les paquebots qui escaleront au terminal croisière.  Au global, l’équipement électrique dans la partie Nord nécessite 50 M€ supplémentaires. Nous sommes accompagnés par la Région et le Département », précise le directeur du port.  Plus de puissance car ces gros navires sont plutôt gourmands à raison de 12 MW par paquebot, 5 MW pour un ferry sur le Maghreb et 2 MW pour un ferry affecté aux lignes de Corse. 

​3,8 M€ pour poursuivre l’expérimentation du filtre à particules

La présidente du directoire d’Enedis de Marianne Laigneau et le président du Conseil régional Renaud Muselier, ont signé le 16 avril ont signé deux conventions « Sud Connect » et « Cop d’avance » pour répondre aux objectifs du Plan régional une cop d’avance et accompagner les collectivités dans la transition énergétique. ©NBC
La présidente du directoire d’Enedis de Marianne Laigneau et le président du Conseil régional Renaud Muselier, ont signé le 16 avril ont signé deux conventions « Sud Connect » et « Cop d’avance » pour répondre aux objectifs du Plan régional une cop d’avance et accompagner les collectivités dans la transition énergétique. ©NBC
« À Marseille 90% des escales Corse sont aujourd’hui connectées électriquement. Nous avons apporté 750 000 € d’aide régionale en 2018 à Corsica Linea. Il en est de même pour la Méridionale. En 2019, la Région vous a aidé à hauteur 500 000 € pour tester un filtre à particules innovant sur le Piana. Ce test concluant a permis de la concrétisation d’un système révolutionnaire et complémentaire au courant de quai. Ce filtre permet la disparition des émissions de particules fines, ultra fines et des émissions de soufre. Ainsi le Piana réduira non seulement ces émissions lors des phases de connexion électrique à quai mais aussi lors des manœuvres », précise le président de la Région Renaud Muselier.  Une aide régionale de 3,8 M€ sera votée le 23 avril. 
A Toulon, le déploiement du courant de quai est programmé pour la fin 2022 pour connecter quatre navires Corsica Ferries. 
Sur le port de Nice, les ferries restant moins de 2 h à quai, ils n’ont pas la capacité de se brancher à l’électricité mais tournent au diesel à 0,1% de soufre. Néanmoins, 1,3 M€ vont être investis pour poursuivre l’électrification des quais pour alimenter les yachts.   
 
 

1 100 escales de navires en 2019 se sont connectées à l'électricité. ©NBC
1 100 escales de navires en 2019 se sont connectées à l'électricité. ©NBC


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Vendredi 16 Avril 2021 | Lu 424 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Lundi 26 Juillet 2021 - 17:48 ​Mediaco grandit dans la logistique du froid






Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter