Menu

Geoffroy Roux de Bézieux sur le terrain de l’UPV


           

Gérard Cerruti, président du Medef varois et de l’UPV, ainsi que Véronique Maurel, sa présidente ajointe et présidente départementale de la Cpme, ont présenté à Geoffroy Roux de Bézieux, président national du Medef, de belles réussites de terrain le 18 septembre dernier, au lendemain de sa venue à l’assemblée générale du syndicat patronal territorial.


Gérard Cerruti, président de l’UPV (à gauche), François Ginouves, dirigeant de Ginouves SA (au centre), ont reçu sur le terrain du verdissement de l’économie Geoffroy Roux de Bézieux, président national du Medef. Photo OR
Gérard Cerruti, président de l’UPV (à gauche), François Ginouves, dirigeant de Ginouves SA (au centre), ont reçu sur le terrain du verdissement de l’économie Geoffroy Roux de Bézieux, président national du Medef. Photo OR
Lors de sa visite chez Ginouves SA, à La Garde, importante entreprise familiale (400 millions d’euros de CA, 60 personnes) conduite par François Ginouves, Geoffroy Roux de Bézieux a échangé avec grand intérêt sur ses développements dans le mix-énergétique, au moment où le gouvernement incite au verdissement de l’économie. Une visite passionnante sur le site Seveso Petrogarde de la firme (dédié pour partie aux stocks pétroliers stratégiques), le jour où celle-ci lançait la commercialisation de son carburant propre, le K9 B100, 100% biovégétal (à base d’huile de colza), accessible sur toutes les flottes poids lourds. Ce leader en avitaillement pour le yachting, impliqué dans l’aviation, l’industrie, le négoce de carburants…, vient également d’investir (1 million d’euros) dans une station biogaz naturel pour véhicules. Dans un dialogue constructif en petit comité, avec l’industriel, le président de l’UPV, Gérard Cerruti, et sa présidente adjointe, Véronique Maurel, Geoffroy Roux de Bézieux a pu réitérer ses interrogations sur le nombre de projets d’entreprises potentiellement éligibles au volet transition énergétique du plan de relance du gouvernement, et sur la capacité des entreprises à les financer, même avec l’aide de l’Etat.

 


Formation en première ligne

Autre déplacement sur le terrain de la même délégation, le pôle formation UPV de la Grande Tourrache, en zone industrielle de Toulon-Est, afin de lui montrer l’engagement du monde entrepreneurial varois dans l’avenir des jeunes. En l’occurrence à travers l’Imsat, Institut Méditerranéen du sport, de l’animation et du tourisme, référencé sur le plan national en matière de formation d’animateurs polyvalents d’activités sportives et de loisirs (en majeure partie via l’apprentissage), mais également l’Ecole de la deuxième chance, E2C. Cette dernière, créée en 2017, est la seule de France à être portée par une organisation patronale interprofessionnelle (qui plus est dans 4 campus, à La Garde, Brignoles, Draguignan, Fréjus). Un concept novateur monté de A à Z dans le Var, soutenu par l’Etat et la Région, inséré dans le réseau national des écoles éponymes.

Lors de l’assemblée générale de l’UPV, la veille, au cours de laquelle il est intervenu, le président du Medef avait fait part de ses inquiétudes vis-à-vis de la jeunesse, incitant les chefs d’entreprises à prendre des apprentis, craignant une génération Covid sacrifiée.
 


Rédigé par Olivier Real, le Mercredi 23 Septembre 2020 | Lu 100 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Vendredi 16 Octobre 2020 - 07:58 " Plus de promesses, des actes ! "



Actu éco



Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020

Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter