Menu

L’ADIE a répondu à l’urgence des micro-entrepreneurs


           

Après le confinement, 320 entrepreneurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur ont été soutenus, via l’offre de relance déployée par l’ADIE et ses partenaires. Objectif ? Faire face aux difficultés financières et entrevoir une reprise, la plus rapide possible, de leur activité.


Adie©Light-Up Studio
Adie©Light-Up Studio
«  Il est parfois plus difficile de trouver 1 000 € qu’un million », explique Sébastien Chaze, directeur régional de l’ADIE. Ce ne sont pas les micro-entrepreneurs soutenus par le plan spécifique de relance qui vont dire le contraire ! Car pour eux, la reprise en cette période si difficile s’apparente souvent à… une « deuxième création ».
Spécialiste du micro-crédit pour les projets de création et de développement, l’ADIE a lancé à leur intention une offre financière (financement jusqu’à 10 000 € composé d’un micro-crédit à taux préférentiel, pouvant être associé à un prêt d’honneur jusqu’à 5 000 € à 0% grâce au fond régional de prêt d’honneur « spécial relance » doté de 470 000 €). Au-delà du volet financier, un accompagnement personnalisé (conseil, marketing digital, formation, stratégie commerciale) les aide également à faire face.
Témoignage de Audrey Cianchi, esthéticienne à domicile. «  Je ne trouvais pas 3 000 € pour me mettre à mon compte. L’ADIE m’a permis de financer ma formation et de lancer mon projet à l’été 2019. Tout s’est arrêté au début du confinement, mais j’ai pu bénéficier d’un prêt de  trésorerie, puis d’un prêt d’honneur en juin dernier pour la relance. Il ne s’agit pas que d’argent mais aussi de formation. Par exemple, on m’aide à construire mon business-plan »
En bref, entre mars et mai dernier, l’ADIE en région Provence-Alpes Côte d’Azur a décaissé  40 prêts de trésorerie de 1000€ chacun, guidé 30 micro-entrepreneurs pour l’obtention d’un prêt Covid Résistance, accompagné tous les mois 1600 micro-entrepreneurs et reporté les échéances pour 2/3 d’entre eux. A ses côtés, plusieurs partenaires ont permis ce plan de relance qu’il s’agisse de la Région Sud, la Métropole Aix-Marseille Provence, la Banque Populaire Méditerranée,  du Crédit Agricole Alpes-Provence et de la Fondation AnBer.
Quant à l’Olympique de Marseille, partenaire de l’ADIE depuis trois ans, et associé à l’offre de relance (tout comme AG2R La Mondiale), il a abondé, par le biais de sa Fondation, le fond prêt d’honneur à hauteur de 30 000€ et a apporté 15 000€ pour l’aménagement des nouveaux locaux de l’association. La Fondation accompagne également les micro-entrepreneurs par ses séminaires de formation au digital (plus de 1900 heures de formation/an). Commentaires de Jacques-Henri Eyraud, président de l’OM : « On a multiplié par 8 notre budget consacré à l’action sociale. La voix de l’Olympique de Marseille porte loin,  c’est une caisse de résonnance exceptionnelle. Nous allons continuer. Vous pouvez compter sur nous aujourd’hui et demain ».


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Lundi 5 Octobre 2020 | Lu 328 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Vendredi 16 Octobre 2020 - 07:58 " Plus de promesses, des actes ! "






Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter