Menu

L’agence de l‘eau investit 110,6 M€ en Rhône-Méditerranée et Corse


           

1 196 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux ont été accompagnés par l’agence de l’eau au 3ème trimestre 2022. Dont quelques uns dans les Bouches-du-Rhône et le Var.


L’agence de l’eau agit notamment dans le golfe de Saint-Tropez pour la protection de l’herbier de posidonie. Photo©Laurent Ballesta
L’agence de l’eau agit notamment dans le golfe de Saint-Tropez pour la protection de l’herbier de posidonie. Photo©Laurent Ballesta
Parmi les projets en faveur de l’eau accompagnés  au cours du 3ème trimestre 2022 par l’agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, 62 concernent la lutte contre les pollutions d’origine industrielle avec 12,8 M€ d’aides octroyées. 
Dans le détail, 43% des aides (47,2 M€) sont attribuées à des opérations d’amélioration de l’assainissement et de l’eau potable portées par les collectivités, 29,1% sont consacrés à la réduction des rejets de pollution domestique, 18,1 M€ sont dédiés à l’eau potable. Au global, les aides attribuées pour la mise à niveau des infrastructures des communes classées en zone de revitalisation rurale représentent 16,8 M€.
Si 22% des aides (24,2 M€) bénéficient à la restauration des milieux aquatiques, 16% (18 M€) à la gestion quantitative de la ressource, 12% (12,8 M€) à la réduction des pollutions industrielles, 4% des subventions vont à la réduction des pollutions agricoles. Quant aux 3% restants (3,8 M€), ils sont dévolus à la connaissance et la communication ainsi qu’à la solidarité internationale.
A titre d’exemple, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, un projet pour préserver et restaurer les milieux aquatiques est accompagné dans le Var à hauteur de 3,3 M€. Il s’agit de la protection de l’herbier de posidonie dans la baie de Pampelonne : la commune de Ramatuelle avec l’appui de la Communauté de communes du golfe de Saint-Tropez va mettre en place une zone de mouillages et d’équipements légers pour les navires dans la baie. Résultat, l’installation de 110 ancrages écologiques pour des bateaux de 5 à 80 m, couplée à l’interdiction de mouiller en dehors de cette zone, permettra de protéger 450 hectares d’herbier de posidonie.
Autre projet aidé à Marseille :  la rénovation de l’aire de carénage de la base nautique du Roucas-Blanc dans la perspective des épreuves de voile des Jeux Olympiques de 2024. Alors que des pollutions par les micropolluants caractéristiques des travaux de carénage (huiles moteur, carburants dans la zone proche de l'aire technique) ont été mises en évidence, les eaux de ruissellement et issues de ces activités seront collectées, prétraitées puis refoulées vers le réseau d’assainissement de l’agglomération marseillaise, supprimant ainsi tout rejet dans cette anse fermée.  Pour cette opération, le montant de la subvention s’élève à 184 600 €.


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Jeudi 8 Décembre 2022 | Lu 182 fois










À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter