Menu

L'île Degaby se met à table


Rédigé le Lundi 3 Juin 2024 par Fabienne Berthet


De fin avril à mi-octobre, du mercredi au dimanche, l’île Degaby, ancien fortin sous Louis XIV et joyau de la rade de Marseille, s’ouvre désormais aux Marseillais et visiteurs pour une expérience culinaire, au bar ou au restaurant, avec une vue panoramique sur la Grande Bleue.


Le fortin de l'île, construit par Louis XIV au 18ème siècle.  © Fabienne Berthet
Le fortin de l'île, construit par Louis XIV au 18ème siècle. © Fabienne Berthet
Depuis avril et pour la première fois, l’île Degaby du nom de la danseuse Liane Degaby, site d’exception et lieu chargé d’histoire accueille un restaurant de 70 couverts et un bar éphémère de 150 places. La capacité maximale est de 350 personnes sur cet îlot rocheux d’une superficie de 3500 mètres carrés. Le lieu propriété d’un groupe d’investisseurs la Sarl Fortaleza, a été pris en gérance par Boris et Sofia Lefevre qui allient leurs talents culinaires et architecturaux pour en faire une expérience inédite. Car même si sur l’îlot non raccordé aux réseaux, tout est plus compliqué qu’ailleurs, le durable prévaut désormais.

Pour favoriser l’autonomie en énergie et en eau potable, le solaire, captée par des panneaux photovoltaïques, alimentera le site. Près de 60 mètres carrés de panneaux solaires ont déjà été posés, ce chiffre grimpera à 100 l’année prochaine. Le surplus d’énergie produit doit servir à la désalinisation et à la potabilisation de l’eau de mer. Côté déchets, un système de compostage vise à diminuer l’empreinte carbone du restaurant. Le compost ainsi produit, et la récupération des eaux de pluie doivent également favoriser la croissance de la végétation insulaire. Côté table, Sébastien Dugast et Romain Nicoli, qui se sont croisés chez le chef aux trois étoiles, Gérald Passédat, l’un chef exécutif, l’autre directeur adjoint, sont aux manettes. Sous la bannière Mensa, fondée en 2021 sur le principe de la recherche d’une harmonie entre le terroir, la cuisine, le vin, les convives et le lieu. Pour cette première adresse pérenne, le duo dresse une carte orientée vers une cuisine de terroir méditerranéenne faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Compter environ 70 euros par personne pour un tryptique, entrée, plat et dessert.

 

L'île accueille 70 couverts pour le restaurant et 150 places pour le bar éphémère. © Fabienne Berthet
L'île accueille 70 couverts pour le restaurant et 150 places pour le bar éphémère. © Fabienne Berthet

La météo au menu

​Toujours dans le souci d’une démarche autonome, le chef favorise, autant que possible, des techniques de cuisson à la flamme. L’initiative est audacieuse, Boris Lefevre ne s’en défend pas, « la première chose que je regarde en me levant, c’est la météo et je continue tout au long de la journée ». Car l’accès à ce site privilégié se mérite. Il s’effectue uniquement en bateau, par beau temps après un trajet de 10 minutes au départ du Mucem en semi rigides d’une capacité de 20 personnes. Pour les plaisanciers il est possible de mouiller aux alentours mais l’accès se fait uniquement avec les navettes de l’ilot. Les réservations sont obligatoires et s’effectuent via une plateforme dédiée, accessible depuis le site internet de l’île Degaby. Les convives choisissent leur plage horaire, l’espace de réservation (restaurant ou bar), et le mode de transport. Chaque réservation est validée 48 heures auparavant après avis de la météo…

Lieu évènementiel par définition, l’île propose aux entreprises une possibilité de privatisation de 35 à 350 personnes. « Dans le cas où le temps ne permettrait pas la tenue de l’évènement  nous proposerons gratuitement de réserver une seconde date. Et nous travaillons à nous associer avec d’autres lieux afin de pallier au maximum les impondérables ». L’île Degaby, une incursion qui compte sur le soutien d’Eole…



Fabienne Berthet

Lire aussi :
< >

Mardi 5 Décembre 2023 - 11:39 Nouvelle édition du PriMed en décembre

 




Abonnement en ligne
à Businews le Mag