Menu

La Compagnie Française de Croisières s’ancre à Marseille


           

Marseille sera le port d’attache de la Compagnie Française de Croisières officiellement lancée le 6 septembre dernier devant la presse parisienne. Depuis quatre ans, Clément Mousset et Cédric Rivoire Perrochat, deux spécialistes du secteur, ont peaufiné leur positionnement auprès d’une clientèle premium et francophone. En 2023-2024, Marseille et Le Havre seront têtes de ligne des croisières du paquebot Renaissance.


38 ans après le Mermoz, le Renaissance est immatriculé à Marseille. ©DR
38 ans après le Mermoz, le Renaissance est immatriculé à Marseille. ©DR
Après la mésaventure de Croisières Maritimes et Voyages une nouvelle compagnie de croisière fondée à Marseille deux mois seulement avant que le covid ne se répande en Europe, Clément Mousset et Cédric Rivoire Perrochat, n’ont pas baissé les bras. 

Bien au contraire, les deux entrepreneurs misent sur l’envie de liberté des français après deux ans de privation. Leur projet initial avorté a été revisité. La maison-mère, l’armement britannique Cruise and Maritime Voyage ayant disparu dans les abysses en raison de la fermeture des frontières. Les deux associés lancent alors la Compagnie Française de Croisières. Cette start-up du maritime qui se positionne auprès d’une clientèle premium francophone et amoureuse des liners d’antan. Un outsider face aux géants des mers qui s’amarrent chaque semaine au terminal croisière. 

12 jours en Méditerranée au départ de Marseille

C’est donc tout naturellement que les futurs armateurs sélectionnent un navire de taille modeste, le « Maasdam ». Racheté à Holland Amarica Line, ce navire offre une capacité volontairement restreinte à 1 110 passagers. Entièrement rénové en 2018, ce navire de 219 m de long, construit en 1993 au chantier Fincantieri en Italie, va encore faire l’objet de nouveaux aménagements.
Le 10 février 2023, il effectuera son voyage inaugural, à destination de la Norvège afin d’observer les aurores boréales. Dix jours plus tard, il fera escale au Havre. Les Marseillais découvriront l’élégante silhouette bleue du navire en septembre 2023. 
Le Renaissance proposera des croisières de 12 jours en Méditerranée (Lisbonne Casablanca Gibraltar Melilla Ibiza Mahon). 38 ans après le Mermoz, le Renaissance est immatriculé à Marseille. L’armateur assure vouloir réduire ses émissions polluantes. « Nous n’utiliserons bien sûr que du fioul désulfuré, désoufré dans nos opérations quotidiennes, y compris en haute mer », assurent Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat, président et directeur général de la toute jeune Compagnie Française de Croisières. 
 
 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Lundi 12 Septembre 2022 | Lu 230 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

En direct

Pure Ocean, 5 ans au service de l’océan

22/11/2022 - Fabienne Berthet

Aix carbure au biogaz

10/11/2022 - Jacques Poulain




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter