Menu

La Région et la Société du Canal de Provence mobilisées pour limiter les effets de la sécheresse


           

A la demande de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Société du Canal de Provence (SCP) a mis en place des mesures pour faire face à l’épisode inédit de sécheresse qui sévit actuellement.


La réserve de Bimont, près d’Aix-en-Provence. Photo©SCP
La réserve de Bimont, près d’Aix-en-Provence. Photo©SCP
L’eau qui alimente les ouvrages hydrauliques de la Société du Canal de Provence (aménageur régional et concessionnaire de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur) destinée au multi-usage est prélevée dans des réserves comme les retenues de Sainte-Croix, de Castillon (Verdon) et de Saint-Cassien, lesquelles stockent l’eau en hiver lorsque la ressource en la matière est plus abondante ; et ce, afin de ne pas prélever directement dans les rivières lors des épisodes de sécheresse… On parle alors de "ressources maitrisées". 
Depuis plusieurs années, la SCP a mis en place avec les principales collectivités alimentées par la concession régionale (périmètre administratif : les départements de PACA sauf les Alpes-Maritimes, le Nord du Vaucluse et Arles) des protocoles de gestion coordonnée entre "ressources maitrisées" et ressources locales (prélèvement direct en rivière ou nappe souterraine). Conséquence, une diminution des prélèvements dans les ressources locales d’au moins 20%, accompagnée d’une tarification plus incitative en période de sécheresse. Actuellement, vu le tarissement exceptionnel des ressources locales, certaines collectivités (Auriol, Seillons Source d’Argens…) ont déjà fait appel en secours aux réseaux de la Société du Canal de Provence pour venir sécuriser leur alimentation en eau potable.
A la demande de la Région, un protocole de mesures a été préparé par la SCP, afin de permettre de mieux anticiper, à court et long terme, les situations de sécheresse ou de pénurie d’eau en assurant une répartition équitable de cette ressource essentielle. Résultat ? La limitation de 10 à 20% des prélèvements d’eau dans les lacs du Verdon en mobilisant des réserves d’eau complémentaires (retenue de Bimont près d’Aix-en-Provence, ressource souterraine dans le bassin de l’Arc). 
En outre, la SCP communique auprès de l’ensemble de ses clients pour les sensibiliser à la gestion économe de l’eau, et a lancé une réflexion pour compléter ses actions de solidarité aval/amont auprès des acteurs du Verdon. Objectif ? Les accompagner dans l’adaptation au changement climatique, en particulier sur la capacité des infrastructures touristiques par rapport aux variations du niveau des lacs.
A noter : la structure alimente en eau brute à « potabiliser » 2 millions d’habitants (sur 5 millions de la région), soit 40% de la population de Provence-Alpes-Côte d’Azur,  1700 entreprises, etc.


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Mardi 12 Juillet 2022 | Lu 350 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter