Menu

La SATT Sud-Est a fêté ses 10 ans et récompensé ses champions


           

La Société d’accélération du transfert de technologies de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse, l’une des 13 SATT du réseau français, a célébré récemment ses 10 ans au service de l’innovation. Elle a aussi mis à l’honneur six chercheurs et entreprises.


Photo©DR
Photo©DR
Avec ses trois antennes situées à Marseille, Nice et en Corse, la SATT Sud-Est dont l’objectif est d’être en région « le relais entre les laboratoires de recherche publique et le monde socio-économique », a accompagné en 10 ans plus de 300 projets innovants.  Ainsi, 70 start-up ont pu être créées, 42 M€ investis dans le développement d’innovations, et 112 licences concédées.  
L’anniversaire qui s’est déroulé à Marseille, au Silo, le 24 novembre dernier devant 600 personnes a donc été l’occasion de dresser un bilan de cette démarche qui consiste à « valoriser les découvertes et inventions issues des laboratoires publics, les protéger et les porter à maturation vers une traduction en applications concrètes pour les entreprises, soit par le biais d’entreprises existantes, soit par celui de la création de start-up ». Le tout, en apportant les compétences spécifiques de la SATT, notamment l’expertise juridique, technique et financière, afin d’élever le niveau de maturité technologique de ces innovations sorties des laboratoires.
Rappelons au passage que les SATT ont été créées dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir et disposent d’un fonds d’investissement exclusif de 856 M€ pour financer le développement technologique des innovations. 
Cet événement a également été l’occasion de récompenser 6 chercheurs et entreprises. Parmi les chercheurs, ont été distingués : Maeva Dufies (catégorie Espoir), de the Institute for research on cancer and aging research (combattre le cancer cérébral par une thérapie révolutionnaire) ; Aziz Moqrich (catégorie Impact), de l’Institut de biologie du développement (traiter la douleur) et Daniel Olive (catégorie Excellence), du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (traiter les cancers par thérapie cellulaire). 
Côté start-up et entreprises : VB Tech (combattre les pathologies neuro-dégénératives), la start-up UV Boosting (flashs UV pour une agriculture durable), et Emergence Therapeutics (traiter  les cancers de la vessie et du sein) ont été respectivement récompensées dans les mêmes catégories. 
Faisant partie du réseau des 13 SATT présidé par Laurent Baly, lequel préside aussi la SATT Sud-Est, cette dernière est une SAS qui compte huit actionnaires (Aix-Marseille Université, l’Université Côte d’Azur, Avignon Université, les universités de Toulon, de Corse ainsi que l’école Centrale de Marseille, le CNRS et l’Inserm), l’APHM et le CHU de Nice étant partenaires fondateurs non-actionnaires. 


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Mardi 29 Novembre 2022 | Lu 190 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

En direct

​Vers une macro-région Méditerranéenne pour 2024

22/09/2023 - Nathalie Bureau du Colombier

Cogedim lance les travaux de Porte Est

15/09/2023 - Jacques Poulain




À la une ce mois-ci

Businews N°213 - Été 2023



Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter