Menu

Le PriMed revient à Marseille en décembre


           

Annulé l’an dernier pour cause de Covid, le Prix international du documentaire et du reportage méditerranéen (PriMed) retrouve, pour sa 25e édition, la cité phocéenne du 6 au 11 décembre prochain.


« Au nom de la mer » sera présenté lors du PriMed dans la catégorie Prix des Jeunes de la Méditerranée. Photo©DR
« Au nom de la mer » sera présenté lors du PriMed dans la catégorie Prix des Jeunes de la Méditerranée. Photo©DR
Avec 23 films-documentaires sélectionnés (sur 345 reçus) en provenance de 13 pays, plus de 30 heures de projections gratuites, 22 séances en présence des 30 réalisateurs, PriMed-le Festival de la Méditerranée en images se déroulera pendant une semaine dans trois lieux marseillais : la bibliothèque l’Alcazar, la mairie des 1/7 et le Mucem… Avant sa cérémonie de remise des prix au cinéma Artplexe Canebière, le 10 décembre. Organisé depuis 1994 par le Centre méditerranéen de la communication audiovisuelle (CMCA), ce festival de documentaires et reportages dédiés à la Méditerranée au sens large se veut « une échappatoire salvatrice pour explorer en images nos aspirations, nos passions, nos luttes, notre histoire ancienne et contemporaine », selon les mots de  Valérie Gerbault, déléguée générale du CMCA.
Cette manifestation invite notamment les jeunes - environ 3 000 lycéens de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Méditerranée, dont 1400 lycéens de la région issus de  20 établissements - à appréhender les enjeux complexes de cette zone géographique en votant  pour le « Prix des Jeunes de la Méditerranée » (trois films en compétition), en participant au prix « Moi, citoyen méditerranéen », en assistant à une projection-débat sur la quête d’émancipation de femmes marocaines et en suivant une master-class. 
Le PriMed, c’est également un jury professionnel, présidé par le journaliste Hervé Brusini, qui décernera quatre prix dans les catégories « Enjeux méditerranéens », « Mémoire de la Méditerranée », « Art, Patrimoine et Cultures de la Méditerranée », et « Première œuvre », tandis que des « Prix à la diffusion » seront remis par trois chaînes de télévision : 2M (Maroc), France 3 Corse ViaStella et Rai 3 (Italie). 
Quant au public (plus de 7 000 spectateurs sont accueillis chaque année), il décernera le « Prix du Meilleur Court Méditerranéen ». 
Si la Méditerranée est, bien sûr, le fil rouge de ce festival, « pour cette édition 2021, il y a beaucoup de films sur le thème de l’amour », constate Valérie Gerbault.
Co-organisé par France TV, la Rai, l’INA et ASBU, le PriMed est soutenu principalement par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ainsi que par de nombreux partenaires dont la Ville de Marseille, l’Académie Aix-Marseille, etc.
 


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Vendredi 29 Octobre 2021 | Lu 703 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Vendredi 26 Novembre 2021 - 11:23 La Métropole lance un fonds d’aide au cinéma

Vendredi 26 Novembre 2021 - 11:16 Transition écologique : une démarche inévitable !






Businews Mag

Businews N°203 - Septembre Octobre 2021




Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter