Menu

Le Savon de Marseille La Corvette s’installe Place aux Huiles


           

A deux pas du Vieux-Port, la Savonnerie du Midi vient d’ouvrir sa boutique La Corvette dédiée au célèbre cube, mais pas que… En fait, il s’agit d’un comptoir qui décline le Savon de Marseille sous toutes ses formes et propose, dans sa mouvance, bien d’autres produits.


Photo©MOH
Photo©MOH
Quand on sait que le Savon de Marseille doit être composé exclusivement d’huiles végétales… Le nom de la place où la Savonnerie du Midi vient d’amarrer son vaisseau-amiral  ne peut être plus approprié ! Produite depuis 1894, date de la fondation de l’entreprise dans le nord de la ville, la marque La Corvette est devenue totalement emblématique (une nouvelle marque est apparue dans les années 90 : Maître Savon de Marseille). 
Rachetée en 2013 par le groupe Prodef, la savonnerie implantée aux Aygalades depuis 1970 n’a eu de cesse de développer ses gammes, les modernisant et obtenant le label Ecocert. Aujourd’hui, après la réfection de deux chaudrons d’époque, l’ouverture d’un musée et d’une boutique d’usine, le développement de l’export dans 38 pays, la société présidée par Guillaume Fiévet installe son comptoir consacré à la Méditerranée dans un espace acquis en avril dernier. Labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) en 2020 « pour son savoir-faire rare, son ancrage territorial et son esprit de transmission, l’entreprise est désormais ancrée dans le centre-ville, notamment pour contribuer à son attractivité », commente-t-il. 
Avec 120 références, depuis l’historique cube à l’huile d’olive jusqu’aux cosmétiques bio de la nouvelle ligne Méditerranée, en passant par un corner entretien écolo pour la maison, La Corvette propose également en exclusivité les produits de la boutique Marine Nationale dont elle est partenaire, des huiles, ainsi qu’une sélection de spécialités locales issues d’autres EPV (Verrerie de Biot, Vins Château Virant, Calissons du Roy René). 
Au passage, on rappelle que depuis 2011, la Savonnerie du Midi (44 salariés, CA : 10, 7 M€, dont 2,2 M€ à l‘export, plus de 4 millions de savons solides fabriqués en 2021, objectif 2022 : 8 millions) réclame avec trois autres savonniers des Bouches-du-Rhône, réunis dans l’Union des Professionnels du Savon de Marseille (UPSM), l’attribution d’une Indication géographique des produits industriels et artisanaux… au même titre que la porcelaine de Limoges.


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Jeudi 23 Juin 2022 | Lu 593 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter