Menu

Le label « Entreprise du Patrimoine Vivant » pour 13 entreprises de la région


           

Cinq sociétés de Provence-Alpes-Côte d’Azur aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence viennent de recevoir pour la première fois le prestigieux label EPV, alors que huit autres en ont obtenu le renouvellement.


L’occasion de découvrir des produits emblématiques lors de la remise du label EPV à la Préfecture de région (Marseille) ©MOH
L’occasion de découvrir des produits emblématiques lors de la remise du label EPV à la Préfecture de région (Marseille) ©MOH
Si la France compte 1500 entreprises labellisées EPV (plus de 70 000 salariés, CA :  15 milliards €), « notre région en réunit une centaine dont 41 adhèrent à l’association des Entreprises du Patrimoine Vivant Sud créée le 23 mars 2021 », indique Guillaume Fievet, son président.  Parmi ces « pépites », on trouve aussi bien des fabricants de calissons ou de confitures, d’huile d’olive, de voiles pour les régatiers, de sellerie, que… Les célèbres sandales de Saint-Tropez ou encore le Savon de Marseille. 
Malgré cette liste éclectique (loin d’être exhaustive), toutes ont des points communs :  un savoir-faire souvent ancestral ou une haute technicité, une appartenance à un territoire, un amour de la transmission, un grand souci de l’innovation et de la RSE… Des critères obligatoires pour décrocher ce label envié aux avantages avérés.  En effet, une entreprise ainsi distinguée bénéficie non seulement d’une belle visibilité et d’un impact positif sur les consommateurs désireux d’acheter local et durable, mais elle peut également solliciter un crédit d’impôt en faveur des métiers d’art égal à 15%. Sans parler des aides à l’apprentissage ou encore des accompagnements sur les salons nationaux et internationaux.  Sans oublier non plus la synergie intéressante qui se crée entre les détenteurs du label.
Cinq nouvelles entreprises du Sud viennent donc d’intégrer le « club » : l’atelier Féraud (ferronnerie) de Sarrians, Borghino (décorateur-garnisseur des intérieurs d’avions et d’hélicoptères) à Avignon, Serge Leibovitz (fabrication de modèles réduits d’avions et de bateaux en étain poli) à Seillans, Staff et décoration (ornements décoratifs) à Mougins, et les établissements Rigotti (fabrication de tampons, anches et outils pour instruments à vent) installés à Cogolin.
Par ailleurs, huit entreprises ont obtenu leur renouvellement (formalité obligatoire tous les 5 ans) : les confitures Herbin (Menton), Creamande Nougats Silvain (Saint-Didier), la Nouvelle Compagnie des détergents Savonnerie Fer à Cheval (Marseille), établissement Bondil et Fils  (fabricant de faïences à Moustiers-Sainte-Marie), l’hôtel Négresco (Nice), Beringer-aero (Tallard), la Chocolaterie de Puyricard et la Fonderie de Roquevaire.  
Précision : rattaché au ministère de l’Economie et des Finances, ce label est géré depuis 2019 par l’Institut national des Métiers d’Art (INMA) créé en… 1889,  et devenu organisme de référence. 


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Mardi 22 Novembre 2022 | Lu 166 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Mardi 15 Novembre 2022 - 15:45 Repenser la ville autrement !


En direct

Pure Ocean, 5 ans au service de l’océan

22/11/2022 - Fabienne Berthet

Aix carbure au biogaz

10/11/2022 - Jacques Poulain




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter