Menu

Le meilleur des calanques sur une fresque murale géante


           

Les reflets d’une eau bleu turquoise qui subliment la calanque d’En Vau, la découpe exceptionnelle des pins de Morgiou et des rochers de Port Pin… Une calanque fantasmée s’affiche en 16 par 6 sur la terrasse du Quanta Café au nord de Marseille. L’œuvre, visible du grand public, est le fruit d’une rencontre et du travail de deux street-artistes, Claire et Sylvain, plus connus sous le « blaze » d’Eban…


150 couverts avenue André Roussin, avec la vue mer ! ©NBC
150 couverts avenue André Roussin, avec la vue mer ! ©NBC
Une vue sur Marseille à couper le souffle pour offrir à leurs clients un moment d’évasion durant la pause déjeuner… Céline et Stéphane Plan, cogérants du restaurant d’entreprise Quanta Café à Marseille, smartbuilding qui héberge Jaguar Network et le groupe Unitel, rêvaient d’une fresque sur l’imposant mur qui sépare leur restaurant de l’immeuble voisin. Passées les difficultés de la crise sanitaire, ils se sont mis en quête de graffeurs avec un coup de cœur pour Claire et Sylvain. 
« Nous avons tout de suite accroché. Ils sont frère et sœur, comme nous, et viennent de créer leur entreprise. Depuis l’ouverture de Quanta Café, nous rêvions d’une fresque en trompe l’œil pour valoriser les monuments et paysages emblématiques de Marseille », explique Céline Plan.

Des graffeurs ingénieur et architecte

Claire, alias Eban et Céline Plan, cogérante du Quanta Café. ©NBC
Claire, alias Eban et Céline Plan, cogérante du Quanta Café. ©NBC
A ses côtés sur la terrasse, Claire, férue de randonnée dans les calanques, explique à quel point ce projet résonne en elle. La jeune femme, ingénieure biologiste au CNRS, et son frère étudiant en architecture n’ont rien des codes de la street culture originaire des cités. Ils s’exercent très jeunes sur des sites désaffectés. Leur style s’affirme au fil des ans et des bombes d’aérosol.
« Nous faisons ressortir la perfection géométrique de la nature. Nous nous inspirons des plans détaillés du blueprint », explique la jeune femme. En 2021, ils fondent Eban Mural avec l’ambition de sublimer les devantures des commerces et les façades des bâtiments. Pour Aix-Marseille Université, ils réalisent une fresque au restaurant de Luminy et décorent pour le compte de Cito le centre de tri sélectif afin d’attirer les étudiants. Sur les murs, des sangliers peints à la bombe qui tentent de jeter leurs déchets et qui se baignent dans la mer ! Pour sensibiliser les têtes blondes à l’art, ils mettent en scène les grands peintres du 20ème siècle sur un mur de récréation de 100 mètres de long.
En projet, la réalisation d’une fresque pour une résidence en partenariat avec Bouygues Travaux Publics et de nouvelles ambitions qui dépassent le cadre provençal et national. Des projets également en vue pour Céline et Stéphane Plan avec de nouvelles fresques pour les ouvertures des Quanta Cafés à Lyon en 2023 et à Aix-en-Provence.   
 
 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 21 Juillet 2022 | Lu 684 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Lundi 1 Août 2022 - 10:59 Hosman parie sur le juste prix


En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter