Menu

Nouveau président et nouveaux objectifs pour les entreprises de propreté du Sud-Est


           

La Fédération des entreprises de propreté, d’hygiène et services associés (FEP) Sud-Est a désigné Laurent Prevert comme nouveau président et dessiné les projets de la filière au regard des enjeux sectoriels locaux.


Laurent Prevert, dirigeant de l’entreprise marseillaise Marie Eugénie, est le nouveau président de la FEP Sud-Est. Photo©Monde de la Propreté
Laurent Prevert, dirigeant de l’entreprise marseillaise Marie Eugénie, est le nouveau président de la FEP Sud-Est. Photo©Monde de la Propreté
Lors du Conseil d’administration qui a succédé à son Assemblée générale 2022 à Avignon, la Fédération des entreprises de propreté Sud-Est s’est dotée d’un nouveau président. Diplômé de l’Essca d’Angers, issu de grands groupes (Véolia, Derichebourg), Laurent Prevert a repris, à 40 ans, la société marseillaise Marie Eugénie, spécialisée dans le nettoyage pour professionnels et particuliers. Avec 70 salariés, la PME  familiale se montre très attentive à la dimension sociale et humaine (70% des salariés ont des contrats supérieurs à 30 heures par semaine, implication marquée dans la formation et notamment l’apprentissage).
Ce rendez-vous annuel des professionnels du secteur de la propreté en Provence-Alpes Côte d’Azur a été non seulement l’occasion de rappeler le moment fort de l’inauguration de la Maison de la Propreté à Marseille, mais aussi d’évoquer les principaux projets, compte tenu des enjeux sectoriels locaux. Ainsi, on a beaucoup parlé recrutement et attractivité de ces métiers de service spécifiques (1 891 entreprises et 44 160 salariés pour le secteur de la propreté dans la région). L’accent a, bien sûr, été mis sur l’importante mobilisation des professionnels durant la pandémie. En effet, qu’il s’agisse du nettoyage des hôpitaux, cliniques, Ehpad, transports, commerces, copropriétés, bureaux, etc., tout un chacun a pu réaliser le rôle essentiel et stratégique de la profession. A notamment été organisée, le 8 septembre dernier, la Conférence de Progrès sous le parrainage du Gouvernement. Objectif ?  Sensibiliser l’acteur privé et public à « la nécessité de changer de paradigme au profit d’un achat des prestations de propreté plus efficace et responsable au juste prix, condition sine qua non à la revalorisation de nos métiers ».
Prochain rendez-vous ?  La Semaine des Métiers de la Propreté, qui se déroulera du 20 au 25 juin, avec bon nombre d’événements dans plusieurs villes du territoire. L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit, d’une part, de mettre fin aux aprioris qui touchent ce domaine, et d’autre part de permettre aux demandeurs d’emploi de rencontrer des entreprises qui recrutent. Pour rappel, plus de 52 000 postes sont à pourvoir sur l’ensemble de l’Hexagone.


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Jeudi 28 Avril 2022 | Lu 228 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter