Menu

Quand l’art s’invite dans l’immobilier…


           

Alors que le programme « 1 immeuble, 1 œuvre » vient d’atteindre le chiffre de 500 œuvres d’art commandées et installées un peu partout en France, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en abrite une cinquantaine.


« Architectural Evasion #1 et #2 » (2020), du street artist Astro à Marseille pour Covivio, œuvre installée dans Euromed Center, passage Verneuil© Gilles Perbal
« Architectural Evasion #1 et #2 » (2020), du street artist Astro à Marseille pour Covivio, œuvre installée dans Euromed Center, passage Verneuil© Gilles Perbal
Promoteurs immobiliers, sociétés foncières et bailleurs sociaux sont apparemment de plus en plus nombreux à rejoindre le programme « 1 immeuble, 1 œuvre ». Dispositif du Ministère de la Culture initié en 2015, cette charte engage chaque entreprise signataire à faire appel à un artiste vivant, en procédant à la commande ou à l’achat d’une œuvre existante dans le domaine des arts visuels.  L’entreprise prend également à sa charge la rémunération de l’artiste ainsi que les coûts de réalisation et d’installation de l’œuvre. 
Le concept plait, puisqu’aujourd’hui pas moins de 69 sociétés ont signé la charte, permettant à plus de 400 artistes émergents ou confirmés de déployer 500 œuvres d’art dans plus de 400 programmes immobiliers.
Parmi les œuvres installées dans la région, on peut notamment citer « Ecume » (2017) de Gilles Deverchère à Fréjus Saint-Aygulf, et « Les danseurs » (2018) de Pascale Ladeveze à Marseille pour Vinci immobilier, « Breeze » (2018) de Stéphane Calais à Saint-Tropez pour Marignan, « Architectural Evasion #1 et #2 » (2020) d’Astro à Marseille pour Covivio ou encore « 2 cv et Mehari, légendes éternelles » (2021) de Julien Fougeras dit « Pappay », à Cassis pour Redman…  Qu’elles soient placées à l’intérieur ou à l’extérieur des bâtiments, dans les parties communes ou sur la place publique, les sculptures, peintures et autres créations invitent ainsi habitants et visiteurs à la réflexion, à la discussion et au débat. 
Alors que trois projets lauréats ont été récompensés en 2019 et 2021, l’an dernier, les trophées du Prix « 1 immeuble, 1 œuvre », conçus par l’artiste Mathieu Mercier, ont été réalisés à Marseille, au Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques (CIRVA).


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Mardi 3 Mai 2022 | Lu 381 fois










À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter