Menu

Sartorius Stedim Biotech en pleine santé en Provence


           

Disposant d’une unité à Aubagne ou il emploie 900 personnes, le groupe allemand Sartorius va lui consacrer la majeure partie de son plan d’investissement de 100 millions d’euros sur 2023-2024.


Sartorius va passer de 5 000 à 9 000 m2 de salles blanches en 2023 à Aubagne (Photo JC Barla)
Sartorius va passer de 5 000 à 9 000 m2 de salles blanches en 2023 à Aubagne (Photo JC Barla)
Lorsque Sartorius l’a repris à Stedim en 2007, l’outil d’Aubagne, fabricant de poches stériles à usage unique pour l’industrie de la santé, aurait pu disparaître du paysage industriel provençal. Aujourd’hui, le groupe allemand (13 000 collaborateurs dans le monde, 2,34 milliards d’euros de chiffre d’affaires), spécialiste des solutions globales pour les sciences de la vie et les laboratoires pharmaceutiques et biopharmaceutiques, a fait de Sartorius Stedim Biotech l’un de ses fleurons et il n’entend pas s’en contenter. Le 26 novembre, il a annoncé 100 millions d’euros d’investissements en France en R&D, fabrication, logistique, dont Aubagne absorbera la quasi-totalité. La ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher, est venue saluer sa volonté d’expansion et souligner le soutien de l’Etat apporté à ce vaste programme pour un montant de 18 millions d’euros, considérant qu’il allait contribuer à la reconquête de parts de marchés perdues par la France dans le secteur de la santé. « Merci pour ce plan ambitieux qui fait le choix de notre pays », a déclaré la ministre, convaincue qu’il confirme que la stratégie de réindustrialisation, voulue par le gouvernement, va dans le bon sens. « Aubagne s’est imposé comme un site stratégique pour l’industrie de la santé française et européenne et dans la lutte contre la COVID 19 ». « C’est un investissement industriel majeur et l’innovation est au cœur de notre projet » confie Luc Burgard, directeur général de Sartorius Stedim FMT et directeur des opérations de la division Bioprocess Solutions de Sartorius.

Un outil pour innover dans la durée

En 2023, 4 000 m2 de salles blanches et 10 000 m2 d’un nouvel entrepôt logistique viendront s’ajouter aux installations actuelles et l’année suivante, 2 000 m2 de laboratoires R&D y seront mises en service. « La COVID 19 nous a conduit, en raison de la forte demande liée aux vaccins, à renforcer notre organisation afin de livrer nos clients. Nous avons dû aller chercher de nouvelles capacités de production sur notre outil industriel existant que nous avions déjà conforté entre 2016 et 2018 par un investissement de 25 millions d’euros. La pandémie a eu incontestablement un effet accélérateur sur nos activités. Nous travaillons avec plus de 200 entreprises dans les vaccins, les traitements… Avec ce nouveau plan encore plus ambitieux, nous nous inscrivons dans un temps long. L’appui de l’Etat est précieux pour ce projet d’envergure » ajoute Olivier Guitard, également directeur général de Sartorius Stedim FMT et responsable du contrôle de gestion de Bioprocess Solutions de Sartorius. L’entreprise investit également sur ses sites de Lourdes (Hautes-Pyrénées) et de Cergy (Val d’Oise) dont elle veut faire un « centre d’excellence pour la conception de résines de chromatographie ». Sartorius promet de créer 400 emplois en CDI d’ici à 2025. « Nous voulons continuer à attirer des talents » indiquent les deux dirigeants, en précisant que tous les niveaux de qualifications sont concernés. En 2020, Sartorius Stedim Biotech a réalisé un chiffre d’affaires de 1,910 milliard d’euros avec 7 500 collaborateurs dans le monde.


Rédigé par Jean-Christophe Barla, le Vendredi 26 Novembre 2021 | Lu 902 fois









À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022


b_exe_businews_204.pdf B-Exe Businews 204.pdf  (17.11 Mo)


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter