Menu

Shark Helmets assure le mix innovation et sécurité


           

Bientôt quinquagénaire, l’entreprise marseillaise Shark Helmets, bien connue des amateurs de deux roues motorisées, renforce ses parts de marché en Europe mais aussi en Asie et aux Etats Unis. Ses atouts ? Une innovation au long cours et une sécurité sans faille.


Créée en 1980, l’entreprise marseillaise, Shark Helmets dans le giron du groupe 2 RH rayonne depuis Marseille, avec un bureau de R&D de plus de 20 personnes, 75 collaborateurs dans la cité et 800 autres dans le monde. Car pour les casques made in Marseille, l’avenir passe incontestablement par l’international. Avec un CA de 50 millions d’euros, en croissance de 15 % par an, réalisé à 70 % entre l‘Europe, les Etats Unis et l’Asie. Raisons du succès, une attention toute particulière portée à la sécurité, à la fonctionnalité et à l’innovation. Avec ces nouveaux modèles Spartan Eres et Spartan Eres carbone, le succès a été mondial en raison du confort de chaque modèle, de son intégration des normes réglementaires à venir. « Ce sont des casques nouvelles génération qui allient performance et sécurité avec notamment une réduction des bruits parasites à moyenne et haute vitesse » note Marjorie Baudet CEO de Shark Helmets. Un parti pris qui place l'entreprise en leader du marché français et dans le trio de tête des fabricants au niveau mondial. Shark Helmets dans laquelle Eurazeo est majoritaire depuis 2019, a ouvert des bureaux en propre en Angleterre, Allemagne et Etats Unis, et multiplie les points de distribution en Asie. « Notre objectif est de répondre aux besoins de chaque utilisateur. Un exemple ? Le marché asiatique s’avère plus cadré sur les codes design ». En Europe, son cœur de marché, Shark entend être réactif. « La crise sanitaire a fait augmenter de façon exponentielle les ventes de deux roues, ce qui se traduit par un équipement renforcé dont le casque… En 2021, les ventes de moto ont enregistré une croissance plus 20 % et les ventes de casques suivent cette tendance. D’autant que le casque devient un argument tendance et qu’il n’est plus rare pour un utilisateur d’investir dans plusieurs modèles. L’envie de neuf prédomine avec celle d’associer son casque à sa tenue" conclut Marjorie Baudet.


Rédigé par Fabienne Berthet, le Lundi 4 Avril 2022 | Lu 296 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter