Menu

Un « extraordinaire » 20ème Forum des Entrepreneurs pour l’Upe 13


           

Philippe Korcia, Président de l’Upe 13, a présenté mercredi matin devant la presse le programme de la vingtième édition du Forum des Entrepreneurs. L’occasion pour lui d’évoquer les sujets d’actualité brulants de cette rentrée comme le plan de relance qui doit être annoncé par le gouvernement demain matin.


Salle comble pour Philippe Korcia, président de l’Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône, à l'occasion de sa conférence de presse de rentrée. Venu présenter le programme du Forum des Entrepreneurs qui fête cette année ses 20 ans, difficile pour lui de ne pas commencer par aborder les problématiques d’actualité. « Notre économie est plombée, l’ensemble des acteurs est touché » a-t-il démarré, avant d’annoncer un forum « exceptionnel » à tous les niveaux. Nouveau lieu (cinéma La Joliette), nouveau format, des précautions sanitaires maîtrisées de bout en bout et la visite de l’ancien chef d’état Nicolas Sarkozy en guise de cadeau d’anniversaire. « C’est un honneur pour nous d’accueillir le président Sarkozy. Par sa présence, nous avons eu envie de comprendre et de faire comprendre quelles sont les similitudes de la crise économique que nous traversons avec celle de 2008. Son retour d’expérience nous apportera à tous une vision et de la hauteur » a précisé Philippe Korcia.  Une visite de haut rang suivie d’un grand débat à 15h qui promet de l’être tout autant autour du thème de la relance. « Réunir des intervenants d’un tel niveau, c’est contribuer à faire rayonner Marseille, notre territoire et nos entreprises ».
 


«Nous vérifierons que les mesures annoncées soit appliquées»

Préoccupé par la vague de faillites à venir, le président de l’organisation patronale a rappelé que c’est « un mur de dettes » qui attend les entreprises. « Ce que je ne veux pas, c’est que la situation devienne telle que cela provoque une fracture sociale. Il est clair qu’il sera impossible pour bon nombre d’entreprises de tout rembourser. Et nous devons impérativement protéger les tpe/pme pour sauvegarder l’emploi. Je suis en attente du plan de relance, mon rôle en tant que Président de syndicat sera de vérifier que tout ce qui sera annoncé se réalisera ». Avec un pourcentage de faillites qui pourrait tourner autour de 20 %, le nombre d’entreprises impactées pourrait passer de 20 000 à 10 000 sur le territoire selon les mesures du plan de relance. L’Upe 13 attend d’ores et déjà un maintien du chômage partiel jusqu’en juin 2021 et des projets particuliers pour les secteurs les plus touchés comme le tourisme, l’aéronautique ou encore les commerces.

La métropole d’un projet

Relocalisation, reconstruction du tissu économique, l’idée de l’Upe 13 est de se positionner en faveur d’un pacte de préférence régionale au sein duquel l’entraide entre entreprises pourrait se consolider. L’organisation a pour cela créé de son côté le Cercle Avenir composé de grandes entreprises implantées sur le territoire provençal. « Le Cercle Avenir a été créé en partenariat avec des entreprises comme Edf, La Poste, Veolia, Total, Air France, Proman, Accor ou encore BNP. L’idée est de travailler ensemble et d’aller à la rencontre des Tpe/Pme afin de les aider et les tirer vers le haut ». Tout comme ne pas opposer santé et économie, le principe est le même : mener de front logique de sauvegarde et développement. Un pari qui, selon Philippe Korcia, ne pourra être tenu sans une métropole forte et unie. « Nous ne voulons pas une métropole de projets mais la métropole d’un projet. Nous ne pouvons plus prendre de retard au niveau économique. C’est un sujet que nous suivons de près ».


Rédigé par Orianne Olive, le Mercredi 2 Septembre 2020 | Lu 1199 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 19:36 Eotia prone l'art à domicile






Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter