Menu

Uzaje se veut la référence du réemploi des emballages


           

Alors que la législation accélère la mise en place du réemploi des contenants, cette entreprise à impact installe un centre de lavage industriel sur le MIN d’Avignon, ciblant clairement les secteurs de l’agroalimentaire et de la restauration.


De g à dr :  François Satin et Marie Lebrun, de l'entreprise à impact Uzaje©MOH
De g à dr : François Satin et Marie Lebrun, de l'entreprise à impact Uzaje©MOH
Savez-vous que réutilisation, recyclage et réemploi n’ont pas du tout le même sens ? « On parle de réemploi des emballages lorsque l’objet, un fois lavé, conserve sa fonction initiale, ce qui n’est pas le cas de la réutilisation où il peut contenir un autre produit.  Le réemploi concerne aussi bien la restauration collective (portage à domicile, restauration scolaire et d’entreprise), les industriels de l’agro-alimentaire, la restauration commerciale et la distribution alimentaire », explique François Satin, associé en charge de la restauration collective chez Uzaje, société de lavage industriel. 
Fondée en 2018 par Emmanuel Auberger à Neuilly-sur-Marne (son siège social), cette entreprise de l’Economie sociale et solidaire (30 collaborateurs, CA : 500 000 €) ouvre une deuxième installation de lavage industriel à Avignon.  Et pour cause… A l’heure où les lois Agec, Egalim, etc. vont accélérer le changement des usages*, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur avec  son industrie agroalimentaire, dont le CA s’élève à 8 milliards d’euros (1 000 établissements, plus de 37 000 salariés), pèse lourd dans la balance. De plus, cet emplacement stratégique permet d’accéder à un marché de 9 millions d’habitants à moins de heures de route.  « Nous sommes un apporteur de solutions pour diminuer l’impact des déchets, réduire l’impact de certains perturbateurs endocriniens, mais aussi créer de l’emploi de proximité, cette dernière étant indispensable dans notre métier », poursuit-il. 
Avec déjà deux clients structurants de la restauration collective que sont Terres de cuisine (150 000 bacs/an à laver) et la Ville d’Avignon (100 000 bacs/an), Uzaje avait donc une véritable logique à s’implanter sur ce territoire. Ses activités s’y déploieront en deux temps : la première année, son tunnel de lavage par aspersion lavera tous les types de contenants en verre, inox et plastique. Ensuite, le centre sera équipé d’un deuxième tunnel de lavage par immersion, spécialement conçu pour nettoyer les bouteilles à col. 
Après un investissement de près de 1 M€ et l’embauche de 8 personnes (40 emplois prévus à cinq ans à Avignon, dont 50% en insertion), l’entreprise qui travaille en partenariat avec Citeo, l’Ademe et les industriels, pourrait dupliquer son modèle dans quelque temps à Strasbourg, Lyon, Nantes, Bordeaux... Nul doute que les 4 M€ qu’elle vient de lever auprès de la Banque des Territoires, France Active, et de business angels lui seront de première utilité pour ses futurs recrutements, ses nouvelles implantations, et son volet R&D.
 
*Obligation depuis début 2022 de réemploi pour les assiettes et récipients dans le portage à domicile. A partir du 1erjanvier 2023 : obligation de réemploi dans la restauration sur place pour les établissements pouvant recevoir plus de 20 personnes en intérieur ou extérieur.


Rédigé par Marie-Odile Helme, le Jeudi 27 Janvier 2022 | Lu 649 fois






En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter