Menu

​21 entreprises se donnent deux ans pour jouer dans la cour des grands


           

Architecte, bureau d’ingénierie, fabricant de compléments alimentaires, électricien… Au total 21 entreprises régionales ont été retenues pour intégrer la quatrième promotion de Sud Accélérateur, programme porté par Bpifrance, la Région Sud et son agence de développement économique risingSUD. Durant deux ans, les dirigeants de ces entreprises, déjà reconnues dans leurs domaines respectifs, vont bénéficier de conseils pour changer d’échelle. Objectif : créer de la richesse et devenir des ETI.


Florence Dibon-Gallo à la tête d’Enence, bureau d’études spécialisée dans l’ingénierie mécanique rejoint la quatrième promotion de Sud Accélérateur. ©NBC
Florence Dibon-Gallo à la tête d’Enence, bureau d’études spécialisée dans l’ingénierie mécanique rejoint la quatrième promotion de Sud Accélérateur. ©NBC
Architecte reconnu, Emmanuel Dujardin n’en revient pas d’avoir été approché pour intégrer SUD Accélérateur, programme régional d’accompagnement sur mesure destiné à favoriser la croissance des PME. « C’est incroyable d’intégrer un accélérateur. Je n’ai pas la culture du chiffre d’affaires, du développement du business. Ce programme va ouvrir des horizons sur les sujets de la RSE, des ressources humaines, des finances », a témoigné le dirigeant de Tangram Architectes, le 18 mars 2021 dans l’amphithéâtre de Skema Business School de Sophia Antipolis.
Enthousiasme également exprimé par Florence Dibon-Gallo à la tête d’Enence, bureau d’études spécialisée dans l’ingénierie mécanique et de Théophane Coureau, installé à Marseille à la faveur du rachat de Fatec, gestionnaire de flotte automobile. « Nous avons doublé de taille depuis la reprise il y a huit ans. SUD Accélérateur va nous permettre d’améliorer notre gouvernance et de partager des bonnes pratiques », expliqueThéophane Coureau, .

Emmanuel Dujardin qui dirige l’agence Tangram Architectes n’en revient pas d’avoir été approché pour intégrer SUD Accélérateur. ©NBC
Emmanuel Dujardin qui dirige l’agence Tangram Architectes n’en revient pas d’avoir été approché pour intégrer SUD Accélérateur. ©NBC

Des bénéfices mesurables : exemples de Provepharm et Aroma Zone

Parmi les trente dossiers déposés, 21 entreprises ont été retenues par le jury. Ces sociétés réalisent un chiffre d’affaires moyen de 16 M€ et comptent en moyenne 84 salariés. Elles sont majoritairement engagées dans la transformation digitale et envisagent à 45% des opérations de croissance externe. Elles vont bénéficier durant deux ans de conseils d’experts pour élargir leurs horizons et développer de nouvelles compétences. « Après un diagnostic, l’entreprise bénéficie de préconisations et d’un accompagnement collectif et individuel. Elle accède aux services premium de Bpifrance et à l’expertise de haut niveau des enseignants de Skema », détaille Jean-François Royer, directeur général de Rising Sud.

Une trentaine de PME régionales a déjà bénéficié de ce programme d’accélération avec des bénéfices mesurables suite à une étude d’impact. « Leur chiffre d’affaires a progressé en moyenne de près de 10% et la valeur ajoutée progresse de 16%. Le programme accroît la probabilité de devenir des ETI. Ce fut le cas de 7% des entreprises de la toute première promotion. Ce programme a un impact sur le maintien de 2 500 emplois en région sud. Et un des objectifs consiste à aider les PME à passer au stade de l’ETI », complète Jean-François Royer citant les cas des sociétés Provepharm et Aroma Zone.
Pas d’aides financières directes mais des retombées sonnantes et trébuchantes avec la possibilité d’accéder à d’autres dispositifs de soutien tels que Parcours Région Sud Industrie. Depuis la création de SUD Accelerateur en. 2016, les trente entreprises accompagnées ont enregistré une croissance de 47% de leur chiffre d’affaires et une hausse de 42% des emplois directs.       
   
Véritable challenge pour ces chefs d’entreprises, prendre le temps de s’impliquer dans le programme.  
 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 18 Mars 2021 | Lu 399 fois










Businews Mag

Businews N°199 - Janvier 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter