Menu

​22 startups régionales rêvent de briller au CES de Las Vegas


           

Elles ont des paillettes dans les yeux à l’idée de s’envoler début janvier 2022 au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas pour exposer leurs innovations ou produits. D’Arles à Nice en passant par Aix et Avignon, 22 startups régionales, dont 15 sélectionnées par la Région Sud, livrent leurs attentes et leurs espoirs de conquêtes.


Le 2 décembre 2021, Didier Parakian, vice-président de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Jean-Daniel Beurnier, président de la CCI Régionale et Bernard Kleynhoff, président de la Commission développement économique et digital, Industrie, export ont accueilli la délégation de la Région Sud de la 54e édition du CES Las Vegas, à l’Hôtel de Région. ©NBC
Le 2 décembre 2021, Didier Parakian, vice-président de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Jean-Daniel Beurnier, président de la CCI Régionale et Bernard Kleynhoff, président de la Commission développement économique et digital, Industrie, export ont accueilli la délégation de la Région Sud de la 54e édition du CES Las Vegas, à l’Hôtel de Région. ©NBC
Si l’édition 2022 du CES s’annonce plus resserrée que d’habitude en raison de la pandémie, la motivation reste intacte dans les rangs de la délégation des entreprises régionales. Les 15 jeunes pousses sélectionnées par la Région Sud pour investir le pavillon French Tech de l’Eureka Park, du 5 au 8 janvier 2022, entendent bien se positionner sur le marché américain. 
Jeremy Garcia, chef de projet de MyCoach, compte sur cette vitrine internationale pour vendre son dispositif qui permet de suivre et d’améliorer les performances des footballeurs. IOT Think compte déjà des clients dans 20 pays (Eiffage, Dalkia…) mais pas encore aux États-Unis où l’entreprise entend vendre sa solution qui facilite l’intégration des capteurs et technologies associées. 

Marion et Solena Canale ambitionnent de faire de Cearitis le leader dans la distribution de produits phytosanitaires aux États-Unis.©NBC
Marion et Solena Canale ambitionnent de faire de Cearitis le leader dans la distribution de produits phytosanitaires aux États-Unis.©NBC
Fairvision s’enthousiasme à l’idée de déployer ses caméras sur les stades américains afin d’interconnecter les joueurs aux familles, aux entraîneurs. « Les Américains aiment les belles histoires et le sport est le siège de nos émotions. Nous permettons à n’importe quel joueur de relater son match, ses performances », souligne Philippe Levy, directeur commercial et marketing de cette sportech niçoise qui a déjà signé avec l’US Cap d’Aïl et le Challenge Prince Rainier.
Après plusieurs années de travaux de recherche, la startup arlésienne Skin Casts commercialise depuis juin 2021 l’attelle en 3D sur mesure en plastique recyclable (à partir d’amidon de maïs) et vise la conquête du marché américain.   
« My Road », GPS de l’orientation de la jeunesse française ne perd pas le nord ! L’entreprise avignonnaise Million Road participe pour la première fois à la Grand-Messe mondiale de l’innovation avec comme ambition de vendre sa solution aux établissements de formation américain et canadien. « Le CES, c’est un tremplin », soulignent Emilie Pesce et Louis Renaud de Million Road. 
Ingénieure en biotechnologies, Marion Canale a fondé, en 2020 à Paris, Cearitis avant de venir s’installer sur la pépinière Cleantech de l’Arbois. Cette société développe un dispositif innovant de lutte contre la mouche des oliviers en diffusant des odeurs et veut devenir leader dans la distribution de produits phytosanitaires aux États-Unis. « Mon projet consistait à trouver une alternative aux pesticides. J’ai eu l’idée de détourner ce que nous trouvons dans la nature (…). Une solution combinée à un piège contenant à l’intérieur l’odeur de l’olive saine », détaille Marion Canale. Son innovation désormais brevetée, en attendant l’autorisation de mise sur le marché, elle a fait une demande de dérogation de 120 jours. Au CES, Marion et sa cousine Solena dévoileront une maquette de leur dispositif répulsif qui mesure 1,80 m. 
 

CES, tremplin pour Biopooltech et Solable

Sadi Brahmi, fondateur de Solable. ©NBC
Sadi Brahmi, fondateur de Solable. ©NBC
Récompensée par un award en 2019, la société Biopooltech avoue avoir changé d’échelle depuis le CES de Las Vegas. « Nous sommes désormais le leader européen de la piscine bio avec un réseau de 20 franchises et nous retournons au CES pour dévoiler de nouvelles technologies », souligne Emmanuel Berthoud, Pdg de Biopooltech. 
Le purificateur d’eau du robinet développé par Solable et présenté au CES a séduit les grands groupes. « Nous avons rencontré Nestlé Waters, Pepsico, Véolia et Boulanger avec lequel nous avons signé pour plus de 600 000 € de chiffre d’affaires », souligne Sadi Brahmi, fondateur de Solable. Cette année, 1800 exposants sont annoncés au CES de Las Vegas qui se tiendra dans un format hybride.  


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Vendredi 3 Décembre 2021 | Lu 221 fois






En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter