Menu

​AccesSecurity revient au Parc Chanot les 9 et 10 mars


           

Les 9 et 10 mars 2022, le salon AccesSecurity revient au Parc Chanot, trois ans après sa dernière édition, dans un contexte radicalement différent où la menace de cyber attaque n’a jamais été aussi élevée. Les chars de Poutine qui envahissent progressivement l’Ukraine ne suffisant pas, le monde découvre avec effroi la cyberguerre.


Loïc Fauchon, président de la Safim.©Safim
Loïc Fauchon, président de la Safim.©Safim
Comment se protéger des attaques de pirates informatiques, comment se relever d’une crise qui peut mettre en péril l’existence même d’une entreprise ? C’est à Marseille, au Palais des Congrès, que les chefs d’entreprises et responsables des systèmes d’information pourront trouver des réponses les 9 et 10 mars prochains en se rendant au salon AccesSecurity. 

Un salon salon cybersécurité au Parc Chanot, le positionnement a de quoi surprendre le visiteur habitué à se promener dans les travées de la Foire internationale de Marseille, du salon Piscines et Jardin, de Food in Sud ou du grand rendez-vous de l’art contemporain.  « Un parc des expositions n’est que le reflet des évolutions de la société. Nous avons commencé en 2015 avec un salon sur la sûreté qui désormais englobe les enjeux de cybersécurité. Tout le monde a les yeux rivés sur la Russie et les « Anonymous » ont attaqué les sites gouvernementaux russes en représailles. Les conflits seront désormais assortis de cyberattaques », souligne Loïc Fauchon, président de la Safim. Le territoire n’est pas à l’abri de ces conflits numériques. La Ville de Marseille, CMA CGM, Bourbon et tout récemment Corsica Linea ont subi des attaques retentissantes.
 
 

Après la cyber attaque sur Adrexo, l’État reprend la main sur le processus électoral

AccesSecurity, et plus particulièrement son colloque, sera plus que jamais l’occasion de partager des retours d’expérience, les cyber-attaques perturbant, voire neutralisant, la chaîne de production industrielle et les opérations logistiques. Une centaine d’exposants proposent des solutions aux entreprises pour se protéger contre les intrusions et pour renforcer leur cyber résilience à moindres frais. 

Pour la Safim, la tenue de ce salon est également un moyen de compenser les pertes essuyées durant les années de pandémie. « Nous sommes restés fermés 18 mois sans aucune recette. Nous sortons de cette période meurtris. Notre métier panse ses blessures », précise Loïc Fauchon. D’ailleurs, cette année, les services de l’État ont pris possession d’un bâtiment au Parc Chanot pour organiser directement la mise sous pli et la distribution des professions de foi des candidats aux présidentielles.
Une reprise en main par la préfecture après un dérapage en 2021 à la veille du premier tour des élections régionales où Adrexo, filiale de Hopps Group, victime d’une cyberattaque de grande ampleur, n’avait pas déposé les plis à temps dans les boîtes aux lettres des Français. 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Dimanche 6 Mars 2022 | Lu 115 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Lundi 19 Septembre 2022 - 20:19 Santafoo, une consommation juste et responsable






À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter