Menu

​Bpifrance finance les « deeptech » et la transition écologique


           

En 2021 Bpifrance a soutenu financièrement 4 554 entreprises, des Pme principalement pour 1,7 milliard d’euros en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Entre le plan de relance, le plan climat et le tout dernier France 2030, la banque publique suit le mouvement en se positionnant clairement auprès des PME engagées dans la transition écologique et énergétique. Pour favoriser la réindustrialisation de la France, un dispositif spécifique vient d'être déployé à destination des deeptech. Explications.


Véronique Védrine, directrice du réseau sud Bpifrance. ©NBC
Véronique Védrine, directrice du réseau sud Bpifrance. ©NBC
Dans un contexte de reprise économique, Bpifrance a été au rendez-vous en 2021 en décaissant 1,7 milliard d’euros en soutien à 4 554 entreprises avec un effet levier à hauteur de 4,5 mds €. Outre, les garanties, les avances remboursables, les prêts classiques et prises de participation, l’année écoulée a été marquée par un positionnement renforcé de la banque publique dans le financement de l’innovation et l’appui à la transition énergétique et écologique. Ainsi, un niveau historique de soutien a été atteint sur le plan national (+45%) sous l’impulsion du plan de Relance conjugué à la hausse des fonds débloqués dans le cadre des programmes Investissement d’avenir PIA3 et PIA4.
« Depuis deux ans, nous sommes sollicités par l’État et les Régions pour être l’outil de gestion des politiques d’innovation pour Territoires d’Industrie », a expliqué, le 18 mars 2022, Véronique Védrine, directrice du réseau sud Bpifrance, lors de la présentation du bilan de l’activité de la banque.   
En région, 584 entreprises ont ainsi décroché 230 M€ (+44%) en 2021 leur permettant de développer leurs projets d’innovation, moderniser leurs équipements. 40 projets ont été financés à hauteur de 71 M€ dans le cadre du PIA3via le fond régional d’innovation. 

 
 

Un dispositif pour passer du labo à l'usine

Les aides à l’innovation ont progressé de 41% à 62 M€ en région sud sous l’effet de la montée en puissance du plan deeptech pour financer l’innovation de rupture issue du transfert de technologie. « Les risques financiers sont plus importants dans la deeptech. Nous avons lancé de nouveaux produits pour passer de l’innovation en laboratoire à la création d’usines. Redynamiser le tissu industriel français constitue un véritable enjeu. Sur ce segment, nous avons constaté un trou dans la raquette. 28 entreprises en PACA ont bénéficié de 11 M€ en 2021 », a détaillé Véronique Védrine.
Après les coqs rouges et bleus, la famille s’agrandit avec la communauté du coq vert réunissant les entreprises engagées dans la transition énergétique et écologique. « Depuis deux ans, nous nous affichons comme la banque du climat avec un enjeu pour les entreprises soumises à davantage de réglementations », déclare la directrice régionale. Ainsi, 60 M€ de prêts vert (avec l’appui de l’Ademe) sont venus spécifiquement soutenir 70 entrepreneurs sur des projets à impact environnemental et énergétique des entreprises en 2021. 51 M€ de prêts énergie et environnement ont également été distribués en région l’an passé. 
« Nous avons une référente métier pour accompagner les entreprises et infuser cette culture des bonnes pratiques. Nous avons développé des diagnostics en gestion des flux et en soutien à la décarbonnation », précise Nicolas Magenties, directeur régional de Bpifrance en PACA. En région Sud, la banque finance notamment des projets liés à l’hydrogène, probablement la création d’une usine de compresseurs pour les piles à combustibles et d’autres projets de mobilité à hydrogène portés par des start-up locales. 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Vendredi 18 Mars 2022 | Lu 266 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter