Menu

​CMA CGM gèle les taux de fret



La compagnie maritime de ligne conteneurisées CMA CGM a annoncé le 9 septembre sa décision de geler les taux de fret sur le marché spot jusqu’au 1er février 2022. Une mesure applicable immédiatement à l’ensemble de ses lignes régulières qui fait suite à des mois de hausse vertigineuse.

           

CMA CGM a augmenté la capacité de la flotte opérée de 11% depuis le 31 décembre 2019. ©NBC
CMA CGM a augmenté la capacité de la flotte opérée de 11% depuis le 31 décembre 2019. ©NBC
Dans une note adressée à la clientèle, le 9 septembre, l’armement français CMA CGM annonce un gel des tarifs de transport maritime avec effet immédiat. « Face à cette augmentation des tarifs qui devrait se poursuivre dans les prochains mois, le Groupe décide de stopper toute nouvelle augmentation des taux de fret sur l’ensemble des services opérés par ses marques (CMA CGM, CNC, Containerships, Mercosul, ANL, APL). Cette décision s’applique aux tarifs « spot » et prend effet ce jour et jusqu’au 1er février 2022 », précise la compagnie.  Une mesure justifiée par son souhait de « privilégier une relation de long terme avec ses clients face à une situation inédite pour le transport maritime ». 
Cette décision met fin à des mois de hausse ininterrompue des taux de fret, conséquence des perturbations de la crise sanitaire sur la chaîne d’approvisionnement mondial. Cette situation exceptionnelle de déséquilibre entre l’offre et la demande de transport, qui dure depuis de long mois, a permis à l’amateur d’engranger des bénéfices record et de se lancer dans le transport aérien de fret. 

Fin de cycle ?

« Depuis le début de l’année 2021, les tarifs « spot » de fret maritime ont poursuivi leur augmentation par l’effet de la congestion portuaire et du déséquilibre très fort entre la demande et la capacité effective de transport maritime », complète le troisième armement mondial. 
Quelques heures seulement après l’annonce, Hapag-Lloyd emboîtait le pas et annonçait à son tour un gel des tarifs sur la même période, selon le quotidien maritime spécialisé LloydsList. Si la nouvelle a été saluée par le président de l’UPE13 au lendemain de l’annonce de CMA CGM, certains observateurs avisés se demandent si les compagnies entendent appliquer également un gel des surrestaries.
Reste à savoir si d’autres armateurs suivront et si cette annonce signe la fin d’un cycle qui devrait évoluer avec l’accroissement de la flotte mondiale.  CMA CGM a augmenté la capacité de la flotte opérée de 11% depuis le 31 décembre 2019, grâce à l’entrée en flotte de navires neufs et l’achat de navires d’occasion. Une tension qui se fait également sentir sur les boîtes. Au cours des 15 derniers mois, l’armateur a également augmenté sa flotte de conteneurs de 780 000 EVP. 


Rédigé par Orianne Olive, le Vendredi 10 Septembre 2021 | Lu 564 fois




Orianne Olive


>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Samedi 4 Septembre 2021 - 09:13 Rencontre : « Et si on faisait confiance ? »