Menu

​La métropole Aix-Marseille lance « Provence Africa Connect »



Une nouvelle initiative, portée par la Métropole Aix-Marseille Provence, vouée à resserrer les liens économiques entre la Cité phocéenne et l’Afrique a été présentée, le 11 février 2021, lors de la venue à Marseille de deux ambassadeurs pour la diplomatie et les partenariats économiques. Baptisée « Provence Africa Connect », cette plate-forme devrait reprendre les attentes exprimées, dans une étude, par les entreprises françaises travaillant en Afrique.

           

Le port de Djibouti ©Sefacil
Le port de Djibouti ©Sefacil
Marseille pose une nouvelle brique dans la création d’un hub entre l’Europe et l’Afrique en lançant « Provence Africa Connect », une plate-forme digitale de promotion et de mise en relation de partenaires travaillant avec l’Afrique. 
« Nous allons définir un langage commun pour mieux vendre notre territoire. Chaque collectivité avait tendance jusqu’à présent à tirer la couverture à elle. Nous allons également créer un fonds dédié en associant l’Etat et les collectivités pour répondre aux besoins de financement en Afrique, lancer un Club d’ambassadeurs "Provence Africa Connect", initier et participer à des événements tels que le prochain Sommet Afrique France, Emerging Valley, le Forum Mondial de l’eau qui se tiendra à Dakar en 2022 », a annoncé Didier Parakian, vice-président de la métropole Aix-Marseille chargé des relations internationales. 
Ce 11 février 2021, l’élu recevait au dernier étage de la tour La Marseillaise, deux représentants du ministère des Affaires Étrangères, en tournée dans les régions françaises, afin de mieux cibler la politique africaine de la France et ce en prévision de la tenue du Sommet Afrique-France qui se tiendra en juillet prochain à Montpellier.  
« Notre mission consiste à dialoguer, échanger sur ce que devrait être notre coopération avec l’Afrique », précise Sylvain Itté, ambassadeur envoyé spécial pour la diplomatie publique en Afrique.  
 

​La CCI AMP, à l’origine d’Africa Link

Identifiée comme un continent prioritaire, la métropole entend fédérer les initiatives déjà engagées sur le territoire et notamment celle portée depuis trois ans par la Chambre de commerce Aix-Marseille Provence avec AfricaLink, un réseau de 150 PME marseillaises et africaines. « En septembre 2021, Kedge va ouvrir une école en Côte d’Ivoire et ISBA TP s’installe au Sénégal. Nous avons également été sélectionné dans le cadre du programme « Archipelagos » pour former la Mauritanie aux métiers de la logistique », annonce le président de la CCI AMP, Jean-Luc Chauvin.        
L’établissement public d’aménagement Euroméditerranée entend également tirer son épingle du jeu en se positionnant sur le continent africain comme « le chef de file de l’offre française en matière d’aménagement », a souligné Hugues Parant. Le directeur d’Euroméditerranée entend ainsi ouvrir la voie à de nouveaux marchés aux groupes Bouygues et Eiffage sur un continent de « plus en plus concurrencé par les entreprises chinoises et turques ».
38 000 entreprises françaises exportent vers l’Afrique et génèrent plus de 620 000 emplois. Marseille concentre à elle seule 20% des investissements africains réalisés en France. « Chaque année 50 joint-ventures sont créées entre des sociétés marseillaises et africaines », détaille Emmanuel Cohet, ambassadeur pour les partenariats économiques avec l’Afrique. Aux côtés de Sylvain Itté,  il rencontrera  ce 12 février, le préfet de la région Provence-Alpes Côte d’Azur.    


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 11 Février 2021 | Lu 357 fois





Nathalie Bureau du Colombier