Menu

​Succès du PGE et du prêt rebond auprès des PME du sud


           

Aux premiers jours de la crise, Bpifrance a été au rendez-vous des entreprises en région Sud, frappées depuis 2020 par les conséquences de la crise sanitaire. La banque publique déploie non seulement le Prêt garanti par l’État mais un arsenal de crédits, garanties et interventions en fonds propres pour soutenir la trésorerie et préparer le rebond des entreprises.


Véronique Vedrine, directrice du réseau Sud de Bpifrance qui englobe les régions PACA, Occitanie et Corse.  ©NBC
Véronique Vedrine, directrice du réseau Sud de Bpifrance qui englobe les régions PACA, Occitanie et Corse. ©NBC
L’activité traditionnelle de garantie exercée par Bpifrance a chuté de 33% en 2020, le prêt garanti par l’État (PGE) ayant pris le relai pour soutenir les entreprises touchées par les conséquences de la pandémie. « Le PGE a pleinement joué son rôle. Nous avons été moins sollicités et avons garanti 4 634 entreprises régionales pour 1,8 mds € permettant de mobiliser 4,4 mds € de financements privés », résume Véronique Védrine, directrice du réseau Sud de Bpifrance qui englobe les régions PACA, Occitanie et Corse.  
« En tant qu’opérateur pour le compte de l’État, 9,3 mds € de PGE ont été distribués à 68 453 entreprises régionales », complète Nicolas Magenties. Successeur de Pierre Villefranque au poste de directeur régional Sud de Bpifrance, le banquier souligne la bonne tenue du « Prêt Rebond Sud PACA » abondé à hauteur de 10M € supplémentaires par le fonds Feder. 

37 M€ de Prêts Rebond distribués à 489 TPE et PME régionales

489 TPE et PME régionales ont bénéficié de ce prêt en 2020 pour 37 M€. Un prêt sans garantie à taux zéro dont les montants oscillent entre 10 000 € et 300 000 €. La banque publique confirme ainsi son rôle de soutien aux entreprises de taille modeste. « Les TPE et PME concentrent 75% des financements directs surtout dans les commerces, les services, l’industrie et la construction. 73% des entreprises financées sont des TPE, 24% sont des PME, les ETI ne représentant que 3% », détaille Nicolas Magenties. 

Ambition fintech

Au cours de l’année écoulée, 178 sociétés ont bénéficié du prêt Atout pour 161 M€ avec des montants de 50 000 à 5M€. Malgré la fermeture des frontières les entreprises régionales ont poursuivi leur déploiement à l’international. 195 entreprises du sud ont bénéficié de 191 M€ d’assurance export. « Nous avons accompagné de gros projets, ce qui prouve l’optimisme des chefs d’entreprise », souligne Nicolas Magenties. 
En 2020, le financement de l’innovation a crû significativement pour atteindre 160 M€, en hausse de 73% comparé à 2019 octroyés à 465 entreprises. 
Quant au tourisme, le secteur a fait l’objet d’un plan national de soutien spécifique. 45 M€ de prêts Tourisme ont été alloués en 2020 à 132 entreprises régionales.     

Sur le pont aux premiers jours de la crise en mars 2020, la banque publique s’est progressivement digitalisée pour faciliter les démarches permettant de solliciter un prêt sur la plate-forme de Bpifrane à concurrence de 50 000€. « En 2021, notre axe stratégique consiste à devenir une fintech au service des créateurs d’entreprises et TPE », complète Véronique Védrine. Localement, la banque a resserré ses liens avec la Région Sud à travers notamment les fonds à l’innovation (via le dispositif PIA3 et le prochain PIA4), le fonds de garantie régional, le prêt rebond et l’accompagnement de 21 entreprises qui viennent d’intégrer la quatrième promotion de Sud Accélérateur, porté par l’agence régionale d’attractivité Rising Sud.              


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Mercredi 31 Mars 2021 | Lu 144 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Mercredi 17 Mars 2021 - 21:55 Faire cause commune pour les PME






Businews Mag

Businews N°199 - Janvier 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter