Menu

​Transition énergétique : « Nous allons demander aux banques de mouiller la chemise »


           

Ademe, Conseil régional, GRDF... Combo gagnant pour ceux qui se risquent dans l’aventure de la transition énergétique. Entre les navires à hydrogène, les poids lourds au gaz et les fermes éoliennes, les projets autour des nouvelles énergies ont le vent en poupe. Les Bateliers de la Côte d’Azur tentent l’aventure.


Yves et Christophe Arnal, gérants des Bateliers de la Côte d’Azur © DR
Yves et Christophe Arnal, gérants des Bateliers de la Côte d’Azur © DR
5,8 M€, soit le double d’un bateau diesel… C’est le prix à payer pour les Bateliers de la Côte d’Azur qui préparent pour 2022 une première mondiale : la construction d’un ferry à hydrogène. « Nous avons parlé aux banques de ce projet il y a deux ans et avions reçu un très bon accueil. Maintenant, nous allons leur demander de mouiller la chemise mais je ne suis pas inquiet. Nous avons déjà obtenu une aide de l’Ademe de 450 000 € débloquée dans le cadre du plan national hydrogène. Certes, la situation a changé avec la pandémie, nous avons perdu un tiers de notre chiffre d’affaires. Nous nous sommes résolus à suspendre le remplacement des moteurs sur les bateaux. En revanche, notre projet de bateau à hydrogène est tellement innovant que nous ne pouvions pas renoncer », détaille Christophe Arnal cogérant avec son frère des Bateliers de la Côte d’Azur. 
A la tête d’une flotte de six bateaux, ils collaborent avec la start-up cannoise Hyseas Energy pour mariniser la technologie de propulsion à hydrogène et embarquer des piles à combustible. « Hyseas fabriquera deux piles à combustible. L’objectif est de construire un bateau de 24 m de long 7,5 m de large et de 250 passagers. Nous espérons une mise en service courant 2022 », annonce Christophe Arnal. 
Un engagement vers l’hydrogène poussé par la CCI du Var, actionnaire à hauteur de 24,5 % de la société Hynomed aux côtés d’ENGIE Solutions (51 %) et de la Banque des Territoires (24,5 %). Créée fin octobre 2020 à Toulon, cette société de production et de distribution d’hydrogène vert va aménager à Brégaillon une station à hydrogène en 2022. Cette même année, Air Liquide ouvrira à Fos une station hydrogène haute pression en service en 2022. Un investissement soutenu par la Région Sud et l’Europe via le FCH JU (Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking). Moteur de la transition énergétique sur le territoire, la Région a lancé également en 2020 aux côtés de l’Ademe et de GRDF, l’appel à projets Mobigaz permettant de bénéficier de deux subventions de 7500 € et de 10 000 € par véhicule respectivement.  
 

La start-up cannoise Hyseas Energy intervient sur la marinisation de la technologie de propulsion à hydrogène. ©Hyseas
La start-up cannoise Hyseas Energy intervient sur la marinisation de la technologie de propulsion à hydrogène. ©Hyseas


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Mardi 15 Décembre 2020 | Lu 217 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N°199 - Janvier 2021




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter