Menu

28 communes des Bouches-du-Rhône mauvaises élèves de la construction HLM



           

28 communes des BdR menacées de sanction car elles n'ont pas produit suffisamment de logements sociaux © JP
28 communes des BdR menacées de sanction car elles n'ont pas produit suffisamment de logements sociaux © JP
28 : c’est le nombre de communes des Bouches-du-Rhône menacées d’un constat de carence préfectoral pour non respect de leurs obligations de construction de logement social lors de la prochaine réunion du comité régional de l’habitat et de l’hébergement (CRHH) prévue ce 2 décembre. Sur cette liste noire, on recense : Bouc-Bel-Air, Cabriès, Eguilles, Eyguières, Fuveau, Jouques, Lambesc, Les Pennes Mirabeau, Meyrargues, Mimet, Pelissanne, Rognonas, Rognes, Simiane-Collongue, Trets, Barbentane, Eyragues, Carry-le-Rouet, Gignac-la-Nerthe, Saint-Chamas, Saint-Mitre-les-Remparts, Sausset-les-Pins, Allauch, Ceyreste, Gémenos, Peypin, Plan-de-Cuques et Roquefort-la-Bédoule.
La majorité de ces communes (25 sur 28) sont membres de la Métropole Aix-Marseille-Provence.
Parmi ces mauvais élèves, quatre vont voir leur pénalité financière majorée de plus de 200%, les représentants de l’Etat jugeant qu’elles ont fait preuve d’une inertie manifeste : Carry-le-Rouet, Eguilles, Gémenos et Sausset-les-Pins. 
Et deux communes sont mises au piquet pour n’avoir produit aucune HLM. Un immobilisme qui vaudra à Ceyreste et à Eyguières de voir leur prélèvement majoré de 400%.
La ville de Marseille qui affiche un taux d’HLM de 21,16% a atteint ses objectifs de production, réalisant 7.866 logements sociaux sur la période 2017-2019 quand son objectif était de 6.100 logements (soit un taux de 128%). Seul bémol, la cité phocéenne est restée en deçà du seuil de 30% de PLAI (24,1%), les logements les plus sociaux.
Aix-en-Provence (20,15% d’HLM) est également dans les clous avec un taux de réalisation de 95% (1.216 HLM produites sur un objectif de 1.270) et un ratio de PLAI de 28%.
Ce chiffre de 28 communes carencées marque une légère hausse par rapport au dernier bilan triennal (2014-2016) : en 2017, 24 communes buccorhodaniennes (sur 119) avaient été sanctionnées par l’Etat.
Si les membres du CRHH valident ces décisions, ces mauvais élèves seront soumises à un prélèvement financier qui ira dans l’escarcelle de la métropole Aix-Marseille-Provence. Autre épée de Damoclès : le préfet pourra délivrer les permis de construire en lieu et place des maires pour permettre la réalisation de projets portés par des bailleurs sociaux.
 


Rédigé par Jacques Poulain, le Jeudi 26 Novembre 2020 | Lu 468 fois





Jacques Poulain


>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Vendredi 9 Avril 2021 - 09:58 Erilia en mission pour produire 3 700 logements