Menu

CEPAC signe un prêt européen de 350 M€ pour financer la transition énergétique


           

Avis de beau temps pour les investisseurs en Provence-Alpes Côte d’Azur engagés dans les énergies renouvelables. La Banque européenne d’investissement (BEI) vient d’octroyer un prêt de 350 M€ à la Caisse d’Épargne CEPAC. Ce refinancement à taux compétitif sera dédié au financement des grands projets verts du territoire.


Christine Fabresse, présidente du directoire de Caisse d’Épargne CEPAC et Grégoire Chauvière Le Drian, directeur France de la BEI. ©NBC
Christine Fabresse, présidente du directoire de Caisse d’Épargne CEPAC et Grégoire Chauvière Le Drian, directeur France de la BEI. ©NBC
Ce 6 décembre 2022, le directeur de la Banque européenne d’investissement en France a signé, au siège de la Caisse d’Épargne CEPAC à Marseille, l’octroi d’un prêt de 350 M€ sur 21 ans. « Cette enveloppe sera consacrée au financement des projets solaires et éoliens et sera susceptible d’être rechargée après utilisation complète. Nous sommes la première banque de crédit aux énergies renouvelables et nous avons la vocation à devenir l’expert français du financement de la transition énergétique », a souligné Christine Fabresse, présidente du directoire de la banque coopérative en région Provence Alpes-côte d’Azur et dans les territoires d’outre-mer.
Ce prêt de 350 M€ vient abonder une autre ligne de 400 M€ accordée par le BEI au Groupe BPCE. « Nous comptons désormais 1,5 milliard d’euros d’engagements dans les projets de transition énergétique », ajoute Christine Fabresse.
La compétitivité du taux d’intérêt du prêt européen sera répercutée aux entreprises pour financer des projets dans le photovoltaïque entre 5 et 10 M€. Au-delà de 15 M€, la BEI qui prend le relai pour les financements et accompagner la création d’une filière d’énergies vertes en France, en Europe et plus largement en Méditerranée. 

30 milliards d’euros investis d’ici à 2025 par la BEI

« La France est le premier pays bénéficiaire des financements. La BEI aspire à devenir la banque européenne du climat avec plus de 30 milliards d’euros qui seront investis d’ici à 2025.  Pour accompagner la transition énergétique nous finançons également des grands projets de parcs solaires et des interconnexions électriques au Maroc, en Tunisie, en Égypte. Nous finançons également des projets d’infrastructure au Mashreq en Jordanie, Palestine Israël », a précisé Grégoire Chauvière Le Drian, directeur France de la BEI.
La Banque des 27 états membres de l’Union européenne dit vouloir étudier la possibilité d’abonder au Pliff, un fonds vert régional en cours de création et officiellement lancé le 6 décembre à l’initiative de la Région Sud et du R20. Un fonds voué à financer les projets de transition énergétique dans les territoires méditerranéens.

 


Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Jeudi 8 Décembre 2022 | Lu 172 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Mercredi 4 Janvier 2023 - 18:16 La CRESS Sud lève 825 000 euros






À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter