Menu

Easyblue, l’assurance à l’heure digitale


           

La start up Easyblue dédiée au courtage en assurance surfe sur la croissance. Sa plate-forme en ligne « Henry » permet à chaque entrepreneur de réaliser un audit de ses risques d’assurances en moins de 3 minutes. Basée à Paris, elle renforce son pôle de R&D établi à Aix-en-Provence et prévoit une dizaine de recrutements dans la région ce premier semestre.


Francois-Xavier Combe, CEO d' Easyblue
Francois-Xavier Combe, CEO d' Easyblue
L’assurtech Easyblue fondée en 2018 par François-Xavier Combe et Thierry Meresse a développé une plate-forme de courtage en ligne dédiée aux entrepreneurs. « Notre solution, baptisée "Henry" propose à chaque entrepreneur un audit en quelques minutes établi en fonction de son activité, de sa masse salariale, de ses risques professionnels. Alors que 15 jours étaient souvent nécessaires pour ce type de service » assure François-Xavier Combe. Autre atout, un coffre-fort numérisé qui permet une mise à jour automatisée des besoins en assurance en fonction de l’évolution de l’entreprise. « Il s’agit d’une prise d’autonomie qui permet de répondre aux besoins des entreprises et notamment des TPE » reprend le fondateur de la start up qui ambitionne désormais d’étoffer son panel d’offres d’assurance notamment à destination des commerces de proximité. La jeune entreprise a basé son centre de R&D à Aix-en-Provence où elle a recruté son premier salarié et entend le faire monter en puissance grâce à une dizaine de recrutements, - de développeurs majoritairement - dès ce premier semestre. Principales cibles, la petite entreprise, « Nous sommes concentrés sur les TPE, notamment celles qui viennent de se créer". De 400, début 2020, le nombre des clients qui compte 15 % d’auto-entrepreneurs, est passé à 1600 en 2021. Egalement significatif, 40% de nouveaux clients sont arrivés ces 4 derniers mois. « On apporte de la compétitivité avec un bon rapport qualité prix grâce à une co-construction avec les assurances. Au lieu d’un produit standardisé nous proposons un outil sur mesure et digitalisé. Avec en prime 30 % d’économies sur le budget annuel. C’est un avantage concurrentiel pour le client sans être low cost ». Un succès dû à la crise ? « Nous étions déjà dans une dynamique de recrutement mais la crise a conforté notre modèle. Les usages digitaux sont rentrés dans les mœurs mais avec une accélération incroyable qui a permis de gagner quelques années. La plupart des outils proposés à l’entrepreneur se sont digitalisés. C'est vrai aussi pour l’assurance ». La start up a levé 1,6 million d’euros en avril 2020. il s'agissait de son second tour de table après les 400 000 euros récoltés en 2018


Rédigé par Fabienne Berthet, le Jeudi 28 Janvier 2021 | Lu 181 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Mardi 14 Septembre 2021 - 16:54 Le Grand Bain ou l'Odyssée 2031


En direct




Businews Mag

Businews N°202 - Juillet Aout 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter