Menu

Euroméditerranée : une "Cité des Entrepreneurs" dans la force de l'âge


Rédigé le Lundi 25 Mars 2024 par Fabienne Berthet


La Cité des Entrepreneurs d'Euroméditerranée a fêté son 25e anniversaire le 21 mars dernier. Ce réseau, qui fédère 230 entreprises, poursuit sa mission de créer toujours plus de lien entre les entreprises et les différents acteurs du quartier.


Sandra Chalinet, présidente de la Cité des Entrepreneurs et Laure-Agnès Caradec, présidente d'Euroméditerranée
Sandra Chalinet, présidente de la Cité des Entrepreneurs et Laure-Agnès Caradec, présidente d'Euroméditerranée
A l'occasion du 25e anniversaire de la Cité des Entrepreneurs qui s'est tenu aux ateliers Jeanne Barret, dans le quartier des Crottes (3ème arrondissement de Marseille), Sandra Chalinet, présidente de l'association et Laure-Agnès Caradec, présidente d’Euroméditerranée, ont bien voulu répondre à nos questions. 


Quels sont les enjeux prioritaires de la Cité des Entrepreneurs ? 
Sandra Chalinet : L’objectif de notre association est d’animer un quartier d’affaires de l’opération d'Intérêt national Euroméditerranée créée en 1995. Ses deux membres fondateurs sont d'ailleurs l'Etablissement public et la CCIAMP. Il s’agissait de lancer une synergie entre les entreprises, de favoriser la convivialité et la mise en réseau. C'est chose faite aujourd'hui avec environ 50 rendez-vous dans l’année. Une chose primordiale pour le territoire était de développer des solutions innovantes en matière d’emploi et de formation et de se faire le relais des politiques publiques comme partenaire des collectivités et des institutions. Nous avons voulu humaniser et créer des passerelles entre les uns et les autres. Plus concrètement, nous permettons à tous les acteurs du site d’être au fait des grands projets et d’avoir une vision et une perspective. 
 
Laure-Agnès Caradec : Pour Euroméditerranée, cela a du sens de créer un lien entre l’opérationnel et les entreprises, notamment celles à vocation internationale. Notre ambition est, et a d'ailleurs toujours été, d’allier la vie économique, la formation et les besoins des habitants dans un dialogue permanent. Je rappelle qu’il y aura, à terme sur le périmètre, 3 000 étudiants dans les métiers du numérique.
Le quartier d’affaires compte aussi 735 000 mètres carrés de bureaux sans aucune vacance ou quasiment aucune. Sur Euromed 2, nous envisageons l'installation de TPE et de PME, de commerces, d'ateliers d'artisans, notamment en pied d’immeuble, dans une économie productive pour tous. 
 

Qu'est-ce qui a changé en 25 ans ? 
Sandra Chalinet : J’ai commencé comme administratrice, il y a 9 ans. Les sujets ont évolué depuis. Pendant longtemps, nous sommes restés concentrés sur les questions d’emploi et de formation, et nous continuons à le faire avec, par exemple, les visites d’entreprises que nous organisons avec le GPMM, ou avec la Méridionale. Nos adhérents nous permettent également de mettre en place des stages et des immersions en entreprises. Aujourd’hui, nous avons un vrai focus sur les sujets inhérents aux questions durables, avec des thèmes prioritaires, comme ceux relatifs à la mobilité ou à l’inclusion. Il importe plus que jamais de penser avec les entreprises à des modes de transport alternatifs à la voiture. 
 
Laure-Agnès Caradec : Il est clair qu'aujourd'hui, c'est l’emploi qui est au centre de nos préoccupations. Quelques chiffres en donnent la mesure. Avec 5 700 entreprises et 54 000 emplois, Euroméditerranée représente 19 % des emplois de la ville de Marseille, 6 % de la métropole. Au départ, c’est l’emploi public qui a donné l’impulsion, et l’emploi privé a pris le relais. Nous avons déjà rempli 43 % de nos objectifs, soit 20 000 emplois en plus. Pour aller plus loin, nous nous alignons sur une dynamique commune avec le port, l’aéroport, One Provence, chacun vante les atouts de notre territoire qui compte aujourd’hui une forte proportion (30 %) d’investisseurs étrangers. 
 
Sandra Chalinet : La question de la qualité de l’emploi a évolué en 25 ans. Aujourd’hui, les DRH des entreprises sont devenus des interlocuteurs prioritaires, parties prenantes dans le choix des installations. Ils nous questionnent sur différents sujets comme l’offre de restauration ou la qualité de l’air, par exemple. Les problématiques de recrutement ont changé. La qualité de vie est en jeu avec l’idée d’un aménagement global réussi dans toutes ses composantes. 
 
Laure-Agnès Caradec : Symbole fort, la cité met en avant des lieux inédits. La soirée d’anniversaire de la Cité des Entrepreneurs s’est d’ailleurs déroulée au sein des Ateliers Jeanne Barret, destinés à devenir l’un des nouveaux sites de la scène culturelle marseillaise. Il s’agit de valoriser au cœur d’Euromed 2, un espace d’expérimentation, de diffusion, de production artistique et d’hospitalité. Le bail d’occupation, signé en 2020, doit se prolonger jusqu’à fin 2026.




Fabienne Berthet

Lire aussi :
< >

Vendredi 19 Avril 2024 - 09:13 Make The Choice, 6e !





Abonnement en ligne
à Businews le Mag