Menu

Evènementiel : la profession appelle à la confiance


           

La crise sanitaire a durement impactée les professionnels de l'événementiel. En réaction à une situation économique désastreuse pour nombre d’entre eux, ils étaient 300 à s'enchainer sur le Vieux-Port de Marseille avec un objectif, rétablir la confiance pour reprendre leur activité.


Designers, graphistes, actrices et acteurs, chauffeurs, caméramans etc.. Ils étaient près de 300 professionnels représentant 140 métiers de l’évènementiel, à s’enchainer sur le Vieux-Port de Marseille, ce 13 octobre, pour encourager le retour de la confiance. Organisé par un collectif de professionnels du secteur, le signal visuel - fort- sous la bannière, « Faites-nous confiance », se double d’un message limpide. « Aujourd’hui, malgré l’évolution constante et fluctuante des contraintes sanitaires liées à la crise de la Covid 19, rien n’empêche légalement de se réunir au-dessous d’une jauge de 1000 personnes. Nous pouvons travailler à vos côtés et mener à bien l’organisation de vos évènements professionnels, accueillir le public en toute sécurité car l’essence même de nos métiers est de s’adapter aux contraintes qu’elles soient humaines, techniques, économiques ou sanitaires. Faites-nous confiance, nous ferons le reste ! » martèle le collectif. Avec 32 milliards d’euros de retombées économiques, l’évènementiel permet de maintenir en France, 335.000 emplois selon une étude du cabinet EY de 2018). Séminaires, congrès, soirées, salons, marchés à thème… Autant d’opérations qui pèsent lourd dans l’économie et qui font appel à une multitude de compétences. Le secteur, acteur impliqué du rayonnement des villes, se revendique également apporteur d’affaires et de notoriété pour les entreprises, les institutions, mais aussi pour le tourisme d’affaires local. « Nous comprenons les enjeux de la situation actuelle, tolérons de ne pas pouvoir travailler mais quelles sont nos perspectives pour 2021 ? Nous n’avons aucune visibilité » développe Chloé Rubio de Carocom, agence marseillaise dédié à l’évènementiel en France et à l’international « Il faut 6 mois minimum pour organiser un évènement. C’est maintenant que tout se joue » appuie Emmanuelle Emran de Dixit Presse, co-organisatrice de la manifestation. « Nous sommes en capacité de respecter les normes, de suivre à la lettre les consignes pour éviter la propagation du virus » reprend Thierry Marchand designer à son compte. Même son de cloche pour Cyrille Gagliano, graphiste. « Tout a été annulé, or ces manifestations sont importantes pour l’économie régionale ». Les difficultés de trésorerie se multiplient, « mon chiffre d’affaires a été diminué par 5 par rapport à l’année dernière » reprend Cyrille Gagliano, « le mien est quasiment inexistant » corrobore Thierry Marchand. Pour Pascale Bigo responsable du Bureau des congrès d’Aix Marseille, la consternation est totale. « On nous bloque pour des raisons incompréhensibles, les centres commerciaux restent ouverts, les gens circulent dans les transports en commun. Il s’agit de faire prendre conscience aux clients et au gouvernement de notre capacité à travailler dans le respect des mesures. L’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille est à l’initiative de la mise en place de la charte sanitaire «Marseille Provence Safe Welcome» qui vise à garantir le respect des règles et protocoles sanitaires imposées par les autorités suite à la pandémie de la Covid-19 autour de 6 points clés ». 250 partenaires l’ont déjà signé.  La profession est agile et entend le faire savoir !  


Rédigé par Fabienne Berthet, le Mardi 13 Octobre 2020 | Lu 423 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Vendredi 16 Octobre 2020 - 07:58 " Plus de promesses, des actes ! "



Actu éco



Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter